Évariste Ngamana, premier vice-président de l’Assemblée nationale , titulaire d’un « faux diplôme »

Publié le 7 juin 2022 , 8:10
Mis à jour le: 7 juin 2022 3:16

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 8 juin 2022

 

Bangui (CNC) – Il est maintenant établi que le député de Carnot, Évariste Ngamana, porte-parole du parti au pouvoir, utilise un faux diplôme. Une maîtrise en droit privé   qu’il n’a jamais obtenu. Cela a été démontré par l’université de Bangui lorsqu’il avait déposé sa demande d’intégration dans la fonction publique en 2007.

Évariste Ngamana
Évariste Ngamana, premier vice- Président de l’Assemblée nationale

 

Justement, à cette époque, son beau-frère, le professeur Faustin Archange Touadera était encore recteur de l’université de Bangui, et son patron actuel, le Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Simplice Mathieu Sarandji, secrétaire général de l’Université. C’est dans ce contexte que le faussaire Évariste Ngamana  avait tenté d’utiliser son faux diplôme  de maîtrise pour se faire intégrer dans la fonction publique. Sauf qu’il a été pris la main dans le sac. Après vérification, c’était le secrétaire général de l’université à cette époque, le docteur Simplice Mathieu Sarandji  qui avait certifié que le diplôme sortait de laboratoire du quartier combattant.

Mais Évariste Ngamana, après être humilié, avait tenté de se réinscrire en Master 1 à l’université de Bangui, alors qu’il occupait le poste du directeur de cabinet au ministère chargé des relations avec le parlement. Là aussi, l’homme se rendait jamais en classe, et ne prenait pas le cours. Mais lors de la session, sous pression, le doyen de la faculté avait trafiqué des copies à son nom avant de le déclarer admis.  Ce n’est pas un diplôme légalement obtenu, mais toujours par la fausseté. Cette fois, l’homme est détenteur d’un vrai faux diplôme de l’université de Bangui.

Cette affaire est gardée top secret depuis plus de décennies jusqu’à cette semaine, une période à laquelle certains députés proches du pouvoir mènent actuellement une campagne en faveur de la révision de la constitution, dont l’honorable Évariste Ngamana est l’un des initiateurs.

Et ce n’est pas tout! L’honorable Évariste Ngamana mène actuellement de lobbying  auprès de ses paires députés pour lancer une motion de destitution contre son patron Simplice Mathieu Sarandji, Président de l’Assemblée nationale. L’homme se voit remplaçant légitime de Simplice Mathieu Sarandji.

Pour de nombreux observateurs, Évariste Ngamana devrait être en prison. Il a utilisé de faux documents pour tenter de tromper la vigilance des autorités. À ce titre, il est coupable de faux et usage des faux, puni par la loi. Certes, il n’est pas le seul, mais son cas est flagrant.

Nous reviendrons sur ce dossier dans nos prochains articles.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher