RCA : crise post-électorale, le Président du PDCA Jean-Serge Wafio s’alarme

Publié le 3 janvier 2021 , 12:56
Mis à jour le: 3 janvier 2021 12:56
Centre-ville de Bangui avec un arc de zo-koué-zo
Ville de Bangui, le 13 décembre 2020. Photo CNC / Gisèle MOLOMA

 

Depuis la neutralisation des verrous sécuritaires installés à Boali et à Sibut, la milice criminelle et assassine du Président TOUADERA, dénommée  »les requins », s’est livrée à la chasse aux sorcières contre les Gbaya : perquisitions et incendies de maisons des dignitaires Gbaya, enlèvements, séquestration et assassinats crapuleux sont les modes opératoires privilégiés.

 

Du lundi 28 décembre 2020 au vendredi 01 janvier 2021, plus de 10 personnes d’ethnie Gbaya ont été enlevées, torturées ou assassinées. Cette chasse aux sorcières contre les Gbaya tend à se transformer en un génocide, après le combat et la prise de la ville Damara par les éléments de la CPC, ce matin, samedi 02 janvier 2021. Les maisons de NGAÏSSONA Edouard, actuellement détenu à la Cour Pénale Internationale-CPI sur demande du Président TOUADERA, et du colonel WILIBONA WAN ZANN Célestin ont été perquisitionnées et saccagées, celle de la défunte mère du général BOZIZE a été détruite, les jeunes WILIBONA Daniel et WILIBONA Salif ont été enlevés par cette milice assassine pour une destination inconnue. Le général SERVICE, alias LAPADJO, à la recherche des NGAIKOSSET aurait juré d’en finir avec les Gbaya. Ces actes et intention sont manifestes d’une volonté de génocide contre l’ethnie Gbaya.

Au nom du Parti Démocratique Centrafricain-PDCA, nous demandons avec force :

  • A la MINUSCA qui se fait toujours l’assistant aux tués en Centrafrique et au G5 CENTRAFRIQUE de ne plus faire la politique des 3 singes, ni se faire complices de ce génocide qui se pratique actuellement à Boy Rabbe à Bangui, car l’histoire en jugera,
  • A la FIDH, à la CEEAC, à la CEMAC, à la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, à la Cour Africaine de Justice et des Droits de l’Homme d’entreprendre dès à présent les enquêtes qui s’imposent, pour la détermination judiciaire des responsabilités,
  • Aux Ambassades installées à Bangui d’accueillir, pour leur protection, les Leaders Politiques de l’opposition démocratique qui sont ou seront menacés.

Au Président TOUADERA, nous lui disons aussi simplement et dans les respects et considérations qui lui sont dus à cause de son statut politique de l’heure, que l’organisation du génocide contre l’ethnie Gbaya ne consolidera en aucun cas son fauteuil qui est déjà très chancelant et lui rappelons que ce fut un général gbaya qui l’avait sorti de nulle part politique pour faire de lui un Premier Ministre pendant 5 ans et un Chef d’Etat depuis 2016, avec la complicité et la bénédiction du KNK.

Fait ce jour samedi, 02 janvier 2021

WAFIO JEAN SERGE

Président du PDCA

 

Aucun article à afficher