La triste réalité derrière les mots creux : Faustin Archange Touadera et la milice Wagner en République centrafricaine

Publié le 11 août 2023 , 7:20
Mis à jour le: 11 août 2023 3:53

La triste réalité derrière les mots creux : Faustin Archange Touadera et la milice Wagner en République centrafricaine

 

Le Président centrafricain, Faustin Archange Touadera
Le Président centrafricain, Faustin Archange Touadera

 

 

Bangui, 12 août 2023 (CNC) –  Dans un récent entretien avec un média russe, Faustin Archange Touadera, le président de la République centrafricaine, a abordé la délicate question du financement de la milice russe Wagner dans son pays. Les mots qu’il a choisis pour répondre à cette interrogation laissent entrevoir une réalité bien plus sombre que celle qu’il tente de dépeindre. Derrière les prétentions de protection de la population et de maintien de la paix, se cache un tableau bien plus complexe et inquiétant.

 

Touadera n’a pas hésité à admettre que la République centrafricaine pourrait financer ou payer pour sa propre sécurité, tout cela sous le prétexte de la protection de la population. Pourtant, derrière cette affirmation en apparence noble se cache une réalité désolante : celle de la reconnaissance tacite du pillage de ressources par la milice Wagner pour consolider le mandat présidentiel de Touadera lui-même.

 

La déclaration de Touadera, “Même si nous devons financer ou payer pour la sécurité, nous devons le faire pour protéger la population”, est révélatrice d’une priorité manifestement biaisée. Le président devenu putschiste depuis le 30 juillet 2023 semble accorder plus d’importance à la préservation de son propre régime qu’à l’intérêt véritable de la population qu’il prétend protéger. L’utilisation du terme “nous devons” soulève des questions fondamentales sur la responsabilité du leadership envers ses citoyens.

 

Le paradoxe est d’autant plus apparent lorsque l’on observe la contradiction entre les paroles de Touadera et la réalité sur le terrain. La milice Wagner, une entité dont les actions et les intentions sont entourées de controverse, est accusée de violations flagrantes des droits de l’homme et de pillage des ressources naturelles de la République centrafricaine. En finançant ou en tolérant une telle présence sur son sol, le putschiste président Touadera semble non seulement cautionner ces pratiques, mais également les justifier au nom de la sécurité.

 

Les affirmations ultérieures de Touadera, selon lesquelles le développement ne peut avoir lieu qu’en période de paix, ne sont pas en soi contestables. Cependant, lier directement cette paix à la présence de forces étrangères controversées, au lieu d’investir dans des solutions diplomatiques et locales pour renforcer la sécurité, soulève des inquiétudes quant aux véritables intentions du président.

 

Touadera blâme également les pays amis qui l’ont abandonné dans sa quête de sécurité et de consolidation. Cependant, il convient de se demander si ces pays ont fait preuve de prudence en se retirant d’une situation où leur soutien pourrait être interprété comme une approbation tacite d’une alliance trouble.

 

Rappelons que la déclaration de Faustin Archange Touadera met en lumière la triste réalité d’un leadership préoccupé avant tout par la perpétuation de son propre régime, au détriment des intérêts et de la sécurité de la population. Loin des mots creux sur la protection et le développement, les actions réelles semblent indiquer une tolérance coupable envers le pillage des ressources et les violations des droits de l’homme. Le peuple centrafricain mérite mieux que des justifications vides et une approche aussi trouble de la sécurité et du développement.

 

Par Gisèle MOLOMA

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher