Bangui insiste : Une stratégie désespérée pour imposer une « Force tripartite » regroupant la RCA, le Cameroun et le Tchad.

Publié le 10 juillet 2024 , 5:20
Mis à jour le: 10 juillet 2024 11:45 am

Bangui insiste : Une stratégie désespérée pour imposer une « Force tripartite » regroupant la RCA, le Cameroun et le Tchad.

 

Des militaires tchadiens à l'arrière d'un Land Cruiser à Koundoul, 25 km de Ndjamena, en janvier 2020
Des militaires tchadiens à l’arrière d’un Land Cruiser à Koundoul, 25 km de Ndjamena, en janvier 2020. PHOTO AFP

 

Bangui, dans une manœuvre pathétique, cherche à créer une « Force tripartite » avec le Tchad et le Cameroun. Cette stratégie désespérée démontre une fois de plus l’inefficacité et l’impuissance du gouvernement centrafricain face aux groupes armés.

 

Bangui, 11 juillet 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

L’Illusion d’une Force tripartite .

 

Le gouvernement centrafricain s’obstine à croire qu’une « Force tripartite » composée de la RCA, du Cameroun et du Tchad pourrait résoudre ses problèmes de sécurité. Cette vision naïve ignore les dynamiques politiques et militaires complexes de la région. En tentant de forcer cette alliance, Bangui révèle une méconnaissance inquiétante des réalités sur le terrain.

 

L’Influence Manipulatrice de Wagner.

 

Derrière les efforts centrafricains se cache l’ombre du groupe Wagner. Cette force paramilitaire dicte la stratégie militaire de la RCA, et cherche à pénétrer le Tchad via cette alliance tripartite. Wagner, en manipulant les autorités centrafricaines, a déjà convaincu le Cameroun, exploitant sa faiblesse relative. Cependant, le Tchad, vigilant et doté d’une armée robuste, résiste à ces manœuvres.

 

Capture d'écran des rebelles tchadiens formés par les mercenaires de Wagner en Centrafrique et capturés par les forces tchadiennes
Capture d’écran des rebelles tchadiens formés par les mercenaires de Wagner en Centrafrique et capturés par les forces tchadiennes

 

Le Tchad : Une barrière solide.

 

Le Tchad, sous la direction prudente de Mahamat Idris Déby, ne se laisse pas facilement manipuler. Malgré les tentatives désespérées de Bangui et les pressions exercées par Wagner, le Tchad reste sceptique et vigilant. Les jeunes Tchadiens formés à Paua par les mercenaires de Wagner en sont un exemple flagrant des ingérences inacceptables pour Ndjamena.

 

Les manœuvres diplomatiques de Bangui.

 

Depuis plusieurs semaines , les autorités centrafricaines envoient des délégations au Tchad dans l’espoir de le convaincre de rejoindre cette force commune. Cette insistance trahit une stratégie désespérée et mal conçue. Plutôt que de se concentrer sur des solutions durables et réalistes, Bangui cherche à imposer une coalition qui n’a que peu de chances de succès.

 

L’échec de l’Accord de l’Angola.

 

L’accord de l’Angola, censé relocaliser les chefs rebelles, se révèle inefficace. Bien que le gouvernement centrafricain ait signé cet accord, il tente désormais de contourner ses propres engagements. Cette incohérence ne fait qu’aggraver la situation, révélant l’incapacité du gouvernement à gérer les crises de manière cohérente.

 

Une stratégie condamnée à l’échec.

 

L’obsession du gouvernement centrafricain pour une « Force tripartite » révèle une stratégie mal pensée et vouée à l’échec. Plutôt que de se concentrer sur des solutions viables, Bangui persiste dans des démarches désespérées qui risquent de plonger la région dans une instabilité accrue. Seule une approche plus réaliste et diplomatique pourrait apporter un semblant de stabilité à cette situation chaotique.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher