La ministre Annie Michelle MOUANGA et l’ACFPE : Panique, corruption et tentatives de censure

Publié le 10 juillet 2024 , 5:17
Mis à jour le: 10 juillet 2024 12:26 pm

La ministre Annie Michelle MOUANGA et l’ACFPE : Panique, corruption et tentatives de censure.

 

Michelle Mouanga, ministre du travail et de la formation professionnelle
Michelle Mouanga, ministre du travail et de la formation professionnelle

 

En réponse aux révélations de détournement massif à l’ACFPE, la Ministre Annie Michelle MOUANGA ordonne la signature d’un document de confidentialité. Sa sœur, Renée Michèle Bimbo, directrice de l’ACFPE, impose cette mesure à tous les employés pour tenter de contenir les informations divulguées à la presse. Une procédure qui viole les règles qui gouvernent la gestion des choses publiques et qui obligent les employés et fonctionnaires à dénoncer toutes les mauvaises pratiques.

 

Bangui, 11 juillet 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Révélations du détournement massif de la ministre Mouanga à l’ACFPE.

 

Des sources internes de l’Agence Centrafricaine pour la Formation Professionnelle et l’Emploi (ACFPE) ont dévoilé des détournements massifs de fonds orchestrés par la Ministre du Travail, Annie Michelle MOUANGA. Ces informations ont rapidement été relayées par les médias, créant une onde de choc dans toutes la cour et tous les coins et les recoins de son ministère qui se trouve aussi l’ACFPE.

 

Mesures de contrôle désespérées.

 

Face aux révélations accablantes, la Ministre Annie Michelle MOUANGA a réagi avec panique. Pour tenter de limiter les fuites, elle a ordonné à sa sœur, directrice générale de l’ACFPE, de faire signer à tous les employés un document de confidentialité stricte, interdisant toute divulgation d’informations internes.

 

Tentatives de manipulation et panique de la ministre.

 

Dans un état de panique, la ministre Annie Michelle MOUANGA a publié sur les réseaux sociaux les noms de ses collaborateurs, y compris de son directeur de cabinet et certains inspecteurs du travail, les accusant ouvertement de divulguer de fausses informations pour la discréditer, alors que  ce sont les journalistes eux–même qui, grâce à leurs investigations, ont révélé les faits.

 

Document de confidentialité inutile.

 

Le document de confidentialité imposé par la directrice générale de l’ACFPE est jugé inutile, car le contrat de travail inclut déjà une clause de secret professionnel. Cette mesure semble être une tentative désespérée de faire peur aux employés, alors que les informations continuent de sortir grâce aux enquêtes journalistiques.

 

Réseau familial et gestion de l’ACFPE.

 

Depuis la nomination de Annie Michelle MOUANGA à la tête du département du travail, l’ACFPE est dirigée par un réseau familial, avec la sœur de la ministre, Renée Michèle Bimbo  comme directrice générale et un membre de la famille, qui appelle la ministre souvent « Omba », (tante paternelle en français), occupant le poste de directrice administrative et financière (DAF). Cette proximité familiale soulève des questions sur les pratiques de favoritisme au sein de l’agence.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher