Réparations des forages à Mbaïki : Une Intervention Trop Tardive et Insuffisante

Publié le 6 juillet 2024 , 5:00
Mis à jour le: 6 juillet 2024 7:43 am

Réparations des forages à Mbaïki : Une Intervention Trop Tardive et Insuffisante

 

L'unique forage de la ville de M'Boki

 

À Mbaïki, dans la préfecture de la Lobaye, l’eau potable reste un luxe inaccessible. L’ANEA, après des mois d’inaction, se déplace enfin pour réparer quelques forages, laissant une population épuisée par la soif et l’inaction gouvernementale.

 

Bangui, 07 juillet 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Des Réparations de forages à Mbaïki .

La mission de réparation de l’ANEA, dirigée par Sale Backo, est arrivée à Mbaiki pour s’attaquer aux forages tombés en panne. Cependant, ces réparations ne sont qu’un cache-misère, ne répondant pas à la profondeur du problème. Les interventions superficielles ne suffisent pas à pallier les années de négligence.

 

Une Gestion Catastrophique.

 

Les propos de M. Backo, qui insiste sur le fait que l’eau est une priorité pour le gouvernement, sonnent creux face à la réalité. La gestion de l’eau à Mbaïki est désastreuse, marquée par un manque de vision et de planification. L’ANEA a échoué à garantir un accès continu à l’eau potable, laissant les habitants dans une précarité insupportable.

 

Conséquences pour la Population.

 

Les conséquences de cette gestion déplorable sont graves. Les pénuries d’eau mettent en danger la santé publique, aggravant les conditions de vie déjà difficiles. Les maladies hydriques se multiplient, affectant particulièrement les enfants et les personnes vulnérables. La souffrance quotidienne des habitants est la preuve criante de l’échec de l’ANEA.

 

Des Promesses Vides.

 

L’appel à la population pour un “bon usage” de l’eau après les réparations est une insulte à ceux qui ont souffert de l’inaction de l’ANEA. Les habitants n’ont pas causé cette crise; ils en sont les victimes. Les promesses de l’agence ne suffisent plus. Il faut des actions concrètes et durables pour résoudre cette situation.

 

Un Avenir Incertain.

 

Pour véritablement résoudre la crise de l’eau à Mbaiki, une réforme en profondeur de l’ANEA est nécessaire. Il faut une gestion transparente, des investissements massifs et une volonté politique réelle. Les solutions temporaires ne sont pas acceptables. La population de Mbaiki mérite un accès stable et durable à l’eau potable.

 

En réalité, la visite de l’ANEA à Mbaïki ne résout pas les problèmes structurels. Les réparations sont insuffisantes, et les promesses creuses de l’agence ne font qu’aggraver la frustration des habitants. Une gestion efficace de l’eau est indispensable pour garantir la dignité et la santé des citoyens de Mbaiki.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher