Le Président Nguendet dénonce l’arrestation arbitraire de son personnel et de ses voisins au quartier Miskine à Bangui

Publié le 10 septembre 2023 , 7:40
Mis à jour le: 10 septembre 2023 3:32

Le Président Nguendet dénonce l’arrestation arbitraire de son personnel et de ses voisins au quartier Miskine à Bangui

 

Ferdinand Alexandre Nguendet
Ferdinand Alexandre Nguendet

 

 

Bangui, 11 septembre 2023 (CNC) – La République Centrafricaine est plongée dans une crise politique profonde, marquée par des arrestations arbitraires et des violations des droits humains. Dans un communiqué officiel, le Directeur de Cabinet du Président Nguendet a vivement condamné ces actes et appelé à l’unité nationale pour restaurer l’état de droit et la démocratie.

 

Arrestations arbitraires et violations des droits humains :

 

Le dimanche 10 septembre 2023, un raid militaire dirigé par le lieutenant-colonel Patassé a secoué un quartier de la capitale Bangui, en République Centrafricaine. Des militaires lourdement armés ont procédé à l’arrestation illégale de citoyens innocents, notamment le personnel de maison de l’ancien chef d’État Ferdinand Alexandre Nguendet et des jeunes gens qui se réunissaient pour jouer aux cartes devant sa résidence. Cette action a suscité des inquiétudes quant à l’état actuel de la démocratie et de l’état de droit dans le pays.

 

Le cabinet du Président Nguendet, dans sa déclaration, a qualifié ces arrestations d’arbitraires et a exigé la libération immédiate et inconditionnelle des détenus. Il a souligné que ces personnes n’avaient aucun lien avec le conflit politique en cours entre lui-même et le Président actuellement en place, Faustin Archange Touadera .

 

La détermination du Président Nguendet :

 

Le communiqué du cabinet du Président Nguendet va au-delà de la simple condamnation des arrestations. Il rappelle à Faustin Archange Touadera qu’il sera destitué de force ou non du pouvoir de l’État. Cette déclaration souligne la ferme détermination du Président Nguendet à renverser le régime en place et à traduire Touadera en justice devant la cour pénale internationale )CPI).

 

Appel à l’unité nationale :

 

Face à cette crise politique et aux violations des droits humains, le Président Nguendet lance un appel à l’unité nationale. Il invite tous les Centrafricains à se solidariser autour de l’objectif commun de rétablir l’état de droit et la démocratie dans le pays. Il estime que l’unité du peuple centrafricain est essentielle pour mettre fin au régime dictatorial de Touadera.

 

La République centrafricaine  traverse une période de crise politique et de violations des droits humains, marquée par des arrestations arbitraires. Le cabinet du Président Nguendet, dans sa déclaration, exprime sa détermination à restaurer la démocratie. Il appelle également à l’unité nationale pour atteindre cet objectif commun. La situation en Centrafrique reste tendue, et il est crucial de suivre de près les développements futurs dans ce pays en quête de stabilité et de justice.

 

Par Alain Nzilo

Directeur de publications

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher