Le BRDC annonce la date de sa première marche pacifique à Bangui, inquiétude au sommet de l’État, les miliciens du régime menacent

Publié le 27 novembre 2022 , 7:11
Mis à jour le: 25 novembre 2022 3:25

 

Bangui (République centrafricaine) – À l’annonce de la date de sa première marche pacifique dans la capitale Bangui, le bloc républicain pour la défense de la constitution (BRDC) réveille tout d’un coup les autorités de Bangui de leur sommeil. En conséquence, elles activent leurs miliciens Blaise Didatien Kossimatchi et Héritier Doneng pour tenter d’intimider et faire paralyser la marche pacifique des forces vives de la nation.

Les leaders du BRDC lors de leur conférence de presse le 22 novembre 2022 à Bangui
Les leaders du BRDC lors de leur conférence de presse le 22 novembre 2022 à Bangui

 

Rédigé par Prisca VICKOS

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 28 novembre 2022

 

Le BRDC annonce la date de sa première marche pacifique à Bangui

 

Depuis l’annonce de la rédaction d’une nouvelle constitution le 13 août dernier par le Président de la République et la création de la plateforme du bloc républicain pour la défense de la constitution (BRDC), les rues de la capitale centrafricaine se sont plus ou moins colorées régulièrement de rouge à l’appel des partisans du Président de la République afin de défendre l’initiative du chef de l’État visant à modifier la constitution pouvant lui permettre de briguer un troisième, quatrième ou cinquième mandat à la tête du pays.

Mais pour la première fois depuis sa création, le bloc républicain pour la défense de la constitution (BRDC), qui regroupe l’essentiel de la société civile de Centrafrique et les partis politiques de l’opposition,  a annoncé, jeudi,  la date du 03 décembre prochain pour sa première marche pacifique dans les rues de Bangui contre le référendum constitutionnel voulu par le chef de l’État.

Après plus de trois mois de contestation, les opposants au projet de la modification de la constitution comptent changer de stratégie. Au lieu de faire des meetings, ils veulent également organiser des marches pacifiques dans les rues afin de mobiliser la population contre le projet de la modification. C’est aussi une manière de dire au Président Faustin Archange Touadera que les Centrafricains ne veulent pas sa constitution taillée sur mesure pour imposer sa dynastie.

À lire aussi : un consultant franco-malien pris dans un piège des réseaux mafieux à Bangui

Réaction des partisans de Touadera

 

À l’annonce de la date de la première marche pacifique du BRDC, les miliciens du régime sortent tous de leur coquille pour menacer et intimider. À l’exemple de l’alcoolique Blaise Didatien Kossimatchi, soi-disant leader de la plateforme de la Galaxie nationale centrafricaine.

« La Coordination de la plateforme de la Galaxie nationale centrafricaine informe l’Opinion nationale et internationale que le Président de la République, chef de l’Etat a été élu au suffrage universel par le peuple détenteur du pouvoir et non par un groupuscule de coquille vide », précise le sulfureux Blaise Didatien Kossimatchi qui tient à rappeler aux soi-disant  fossoyeurs de la République, aux Assoiffés Démesurés du pouvoir, aux Chantres de la Haine et de la Division, aux oiseaux de mauvais augures, aux apprentis sorciers, aux prédateurs, aux repris de justice et aux Putschistes jusqu’aux os qui sont vomis par le Peuple Souverain de se raviser pour éviter la foudre de ce dernier sur eux.

« La volonté d’organiser la marche du samedi 03 décembre 2022 en direction du point zéro pour demander la démission du Président Démocratiquement élu est un Coup d’Etat bien orchestré et planifié par la France déstabilisatrice et criminelle avec ses valets (MECKASSOUA ZIGUELE, DOLOGUELE, TIANGAYE, NGUENDET, MBOLINGOUMBA, KAMOUN, NGUEREKATA, AKANDJI-KOMBET, BEA, GUENEBEM, SIKANGBA, Norbert GAZIER, RAINETEAU, GROTHE), ses Griots( Rodrigue MAITE, Mathurin MBAIKASSI, Fari TAHERUKA SHABAZZ) et ses Bras Armés( NOURREDINE, DARAS, ALKHATIM, BABA LADE, les Fils de BOZIZE et certains Officiers complices qui sont bien identifiés à Bangui) pour lancer un assaut final sur le Palais de la Renaissance qui est le Cœur de la République centrafricaine », estime le chef milicien Kossimatchi qui précise également que La Plateforme de la Galaxie nationale centrafricaine qui est la Sentinelle du Peuple Centrafricaine organise UNE MOBILISATION

À lire aussi : Centrafrique / France : Touadera dans une guerre secrète et invisible contre Macron sous la supervision de Poutine

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher