Formation militaire en échec : La honte des 90 stagiaires FACA renvoyés de la RDC

Publié le 9 juillet 2024 , 5:17
Mis à jour le: 9 juillet 2024 12:07 pm

Formation militaire en échec : La honte des 90 stagiaires FACA renvoyés de la RDC.

 

Les soldats de l'armée nationale (FACA) de retour après une marche d'entraînement ai camp Kassaï
Les soldats de l’armée nationale (FACA) de retour après une marche d’entraînement ai camp Kassaï

 

Les 90 stagiaires militaires centrafricains envoyés en RDC ont été renvoyés quelques jours seulement après le démarrage du cours pour incompétence et invalidité. Ce fiasco dévoile le népotisme et la corruption qui gangrènent nos institutions militaires, ternissant l’image de la Centrafrique.

 

Bangui, 10  juillet 2024.

Par la rédaction de Corbeau News Centrafrique.

 

Népotisme et corruption : Les racines du mal.

 

Le retour massif des 90 stagiaires militaires centrafricains renvoyés de la République Démocratique du Congo où ils sont partis pour des diverses formations, révèle les pratiques douteuses qui dominent nos forces armées. Ces jeunes soldats, souvent incapables d’écrire leur propre nom ou de répondre à une salutation en français, ont été envoyés à l’étranger non pas pour leurs compétences, mais en raison de leurs relations familiales. Les fils et filles de hauts gradés et de ministres sont privilégiés, créant une armée dirigée par des individus sans compétence.

 

À lire aussi : Violences et abus : les pratiques scandaleuses des chefs militaires des FACA

 

Les FACA renvoyés de la RDC: conséquences désastreuses à l’international.

 

En RDC, l’incompétence de nos soldats a été immédiatement remarquée aux premiers jours de leur arrivée. Humiliés et moqués par leurs homologues congolais, ils ont été renvoyés immédiatement, portant un coup dur à la réputation de notre pays en partage, la Centrafrique. Cette situation n’est pas unique : au Gabon, en Guinée, au Burkina Faso, au Togo et au Sénégal, nos soldats sont régulièrement renvoyés pour cause d’incompétences, défaillance intellectuelle et d’invalide.

 

À lire aussi : Ngoutéré : Hécatombe parmi les FACA, et les renforts pris dans une embuscade des rebelles

des soldats FACA formés par des russes au Soudan
Des soldats FACA formés par des russes au Soudan. CopyrightCNC.

 

La spirale de l’échec.

 

Malgré ces échecs répétés, le cycle de favoritisme continue. Les stagiaires renvoyés sont souvent réintégrés dans des postes élevés dès leur retour, grâce à l’influence de leurs parents. Rapidement promus, ils accèdent à des grades élevés en dépit de leur incompétence. Ce cercle vicieux mine la crédibilité et l’efficacité de nos forces armées.

 

La honte nationale.

 

Ce retour forcé des stagiaires militaires centrafricains de la RDC est un rappel brutal de l’urgence d’une réforme en profondeur de nos institutions militaires. Le favoritisme et la corruption doivent cesser pour permettre à des soldats compétents et méritants de prendre les rênes de notre armée. L’avenir de notre sécurité nationale en dépend.

 

Les conséquences de ces pratiques néfastes sont claires : une armée inefficace, une réputation internationale en lambeaux, et un sentiment de honte nationale. Il est temps d’agir pour sauver l’honneur et l’efficacité de nos forces armées, avant que le népotisme ne conduise notre pays à un point de non-retour.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher