Centrafrique : spectaculaire placage au sol à Sikikede, les mercenaires russes dépouillent totalement la ville

Publié le 29 mai 2022 , 8:10
Mis à jour le: 28 mai 2022 6:51

 

Rédigé par Moïse Banafio

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 30 mai 2022

 

Bangui (CNC) – À Sikikede, communément appelé Ndah, dans la Vakaga, chaque jour qui passe, les mercenaires russes, syriens et libyens de la société Wagner se livre à de multiples exactions sur les civils. Après une série de braquage et de pillages de la population à Gordile, Tirigoulou, Ndiffa, Manou, etc.,   c’est à nouveau le tour de Sikikede, communément appelé Ndah,  situé à 25 kilomètres de Gordile sur l’axe Ndélé. Sur le marché central de la ville, c’est un véritable  dégât, et les conséquences sont énormes.

À l'intérieur du marché de Bria, dans la préfecture de la Haute-Kotto
À l’intérieur du marché central de Bria. Photo CNC / Moïse Banafio.

 

Comme ces criminels armés de Wagner ont le feu vert du pouvoir de Bangui, ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent sans s’inquiéter de moindres conséquences. C’est ainsi qu’à Sikikede, communément appelée Ndah, dans la Vakaga, après le pillage en règle de la population et des commerces à Tiringoulou, Ndiffa, Gordile, Manou, ils ont bouclé, à la grande surprise des habitants, le marché central et mettre à terre toute la population. C’était une scène incroyable.

Les mains attachées les unes contre les autres, les yeux tournés au ciel, personne ne peut se tourner la tête ni faire un petit mouvement du corps, sinon c’est la frappe. Que du spectacle humiliant et choquant pour ces victimes. On voit les vieux papas et mamans ainsi que des enfants  couchés au sol, sans ouvrir la bouche,  sur l’ordre des mercenaires russes et syriens. Imaginez-vous,  on voit des centaines des habitants couchés au sol sur le marché, parfois sous les tables, et les mercenaires fouillent leur poche un par un. Argents, téléphones et  bijoux récupérés. Et ce n’est pas tout. Les boutiques sont aussi pillées. Chez les commerçants, ils ont récupéré une somme de 5 millions de francs CFA en espèce, puis confisquer de dizaines des bidons d’huile, des sacs de farine, des sacs de sucres. Une scène qui a duré un peu plus d’une heure. Mais après le départ de ces mercenaires, c’est de l’incompréhension totale.

« On ne comprend désormais plus rien. Ce sont des fous en liberté ces criminels de Wagner », s’alarme un commerçant victime au marché de Sikikede.

Rappelons qu’il y a quelques semaines, ces mêmes mercenaires de Wagner sont allés sur un chantier minier de Sikikede, tuez cinq artisans miniers et confisquez plus d’une centaine des motos appartenant aux particuliers.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher