Cryptomonnaie, le projet « SANGO » est-il un « porte-monnaie magique ou du charlatanisme  ?

Publié le 29 mai 2022 , 8:10
Mis à jour le: 28 mai 2022 5:31

 

Rédigé par Prisca VICKOS

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 30 mai 2022

 

Bangui (CNC) – Défendu par le directeur de cabinet de la présidence de la République, le projet « SANGO – The first Crypto Initiative » est présenté comme un nouveau système révolutionnaire qui va au-delà de la politique et de l’administration; c’est un nouveau mode de gouvernance économique et un vecteur pour des investissements numériques alternatifs stratégiques, présentant un risque minimal, une grande fluidité et adaptabilité, spécifiques à la nouvelle ère numérique dans laquelle le monde se trouve aujourd’hui. Mais pour maître Crépin Mboli-Goumba, il faut que les promoteurs de la cryptomonnaie en RCA évitent de la présenter comme un porte-monnaie magique vendu par les charlatans censés rendre riche.     

Séance photo du président Touadera en Corée du Sud
Séance photo du président Touadera en Corée du Sud, le 9 mai 2022

 

Décidément, l’adoption de la loi sur la cryptomonnaie en République centrafricaine continue de susciter de nombreuse controverse au-delà  de la frontière du pays. Avec le projet « SANGO », le chef de l’État Faustin Archange Touadera veut transformer Bangui en « pôle d’influence international ». Cette initiative entend attirer localement des entreprises comme des acteurs du krypton, une « révolution qui va repositionner l’économie, améliorer les perspectives et changer le destin des citoyens centrafricains.

Or, pour maître Crépin Mboli-Goumba, le pouvoir de Bangui est en train de faire le jeu des mafieux, des charlatans. « Ils sont en train de vendre de l’illusion au peuple centrafricain » face à l’effondrement économique du pays.

« Les promoteurs de la Cryptomonnaie doivent éviter de la présenter comme le porte-monnaie magique vendu par les charlatans censés rendre riche. Le Salvador n’a pas renoncé à battre monnaie au profit d’une institution commune. On apprend que tout le pays sera électrifié! Avec internet », déclare maître Crépin Mboli-Goumba.

« Nous disons à ce régime des profiteurs mafieux qui nous vend l’illusion que leur histoire de cryptomonnaie est une politique perdue d’avance. C’est comme un commerce sans client et une marchandise qui ne trouvera pas ça place dans le marché, sauf lorsque celle-ci est promue au sein d’un groupe d’individus inconscient, analphabète, arriéré et  émotionnel qui recherchent de faux trophées championnats pour couvrir leur arriération devant les autres nations … », déclare un professeur d’histoire à Bangui.

Pour Joël Ikouzou, il semble que la prochaine scène en RCA ne sera pas rose mais plutôt sombre à l’ombre de cet effondrement économique du pays, et de cette illusion vendue au peuple centrafricain d’une manière systématique et programmée.

Rappelons que la Centrafrique a instauré une loi faisant de la cryptomonnaie une monnaie légale dans le pays au côté du franc CFA.

Affaire à suivre…

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher