Le voleur crie au voleur : Simplice Mathieu Sarandji tire la sonnette d’alarme

Publié le 30 décembre 2021 , 7:08
Mis à jour le: 30 décembre 2021 5:03

 

Bangui, 31 décembre 2021  (Corbeaunews – Centrafrique ) – Le Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Simplice Mathieu Sarandji, lors de la cérémonie de la clôture de la seconde session parlementaire 2021, tire la sonnette d’alarme sur le détournement présumé des primes générales d’alimentaires (PGA) des militaires sur le terrain. Ainsi, il demande au gouvernement de déposer la loi du règlement pour promouvoir la bonne gouvernance. Une déclaration étonnante pour de nombreux Centrafricains qui pense que c’est la stratégie d’un voleur qui crie au voleur.

Simplice Mathieu Sarandji, président de l’Assemblée nationale lors de la lecture de sa décision de suspension de la procédure de levée d'immunité parlementaire de ses collègues députés Ziguélé, Dologuélé et Zingas
Simplice Mathieu Sarandji, président de l’Assemblée nationale lors de la lecture de sa décision de suspension de la procédure de levée d’immunité parlementaire de ses collègues députés Ziguélé, Dologuélé et Zingas

 

Détournement des PGA des militaires

 

Selon le député de Baoro Simplice Mathieu Sarandji, Président de l’Assemblée nationale, les multiples rackets des populations par les forces de défense et de sécurité intérieure à l’intérieur du pays tirent son origine dans le détournement des primes générales d’alimentation (PGA) des militaires qui sont déployées sur le terrain. Il interpelle la hiérarchie militaire afin de prendre ses responsabilités.

Simplice Mathieu Sarandji : «  la représentation nationale, par ma voix, saisit cette occasion pour demander avec fermeté à la hiérarchie militaire  de régler sans délai la situation liée au traitement des éléments engagés sur le terrain, en ce qui concerne leur prime globale d’alimentation (PGA),et de veiller surtout sur la périodicité des relèves afin de ne pas affecter le moral  des troupes ».

 

Bonne gouvernance

 

Par ailleurs il demande au gouvernement de déposer dans le délai la loi de règlement, chose qui n’est pas faite depuis plusieurs années pour promouvoir la bonne gouvernance   dans la gestion des choses publiques.

Simplice Mathieu Sarandji : « je me vois dans l’obligation d’interpeller le gouvernement quant au respect du délai, car cela fait déjà plusieurs années que les projets des lois des règlements ne sont pas soumis à l’examen de l’Assemblée nationale pour adoption alors qu’il s’agit là d’une exigence qui participe  à la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des finances publiques ».

 

Attaque contre la Minusca

 

Et ce n’est pas tout! Simplice Mathieu Sarandji fustige encore l’attitude de la mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) qui, selon lui, ne fait pas l’usage de son mandat pour la protection des biens et personnes.

Simplice Mathieu Sarandji : «  cette situation nous amène à  nous poser des questions sur l’efficacité  de la Minusca qui , semble-t-il, est dotée d’un mandat robuste,   mais dont les résultats constatés sur le terrain sont plutôt minimes. La Minusca doit véritablement changer de paradigme en recadrant fortement son absence sur le terrain en faveur de nos populations ».

Pour des nombreux centrafricains, Simplice Mathieu Sarandji, ancien premier ministre du Président Touadera, mis en cause dans de nombreux cas du détournement  du denier public, se permet aujourd’hui de se faire passer comme un homme exemplaire en taxant les autres de voleurs. Quant à son attaque gratuite contre la Minusca, tout le monde pense que c’est toujours dans le cadre de la stratégie de diabolisation de la communauté internationale élaborée par Moscou lors de son dernier voyage en Russie.

 

Par Prisca Vickos

Journaliste

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher