La Minusca doit quitter la Centrafrique d’ici deux ans, selon les autorités centrafricaines

Publié le 28 novembre 2022 , 7:00
Mis à jour le: 28 novembre 2022 3:10

 

Bangui (République centrafricaine) – « La plus importante opération qu’il nous faut réussir aujourd’hui c’est de faire partir la MINUSCA de la République centrafricaine… », affirme un officier de l’armée nationale dans un groupe des partisans du Président de la République sur la messagerie WhatsApp.

Valentine Rugwabiza, représentante spéciale des Nations unies en République centrafricaine et cheffe de la Minusca. @ Barbara Debout/AFP
Valentine Rugwabiza, représentante spéciale des Nations unies en République centrafricaine et cheffe de la Minusca. @ Barbara Debout/AFP

 

Rédigé par Anselme Mbata

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 23 novembre 2022

 

La Minusca doit quitter la Centrafrique d’ici deux ans?

 

Si cet officier de l’armée nationale proche du régime de Touadera pense que  le départ de la Minusca de la Centrafrique devient leur objectif principal du moment, il estime par ailleurs que cette Organisation des Nations unies est sous la domination des Occidentaux. Étant allié de la Russie, le régime de Bangui veut s’aligner politiquement et idéologiquement derrière le pays du dictateur Vladimir Poutine pour combattre les Occidentaux. Mais le seul problème, la RCA n’a pas des moyens de sa politique. Elle dépend malheureusement dans la quasi-totalité des domaines de l’appui des Occidentaux.

Comme disait le Président de la République, sa principale bataille est de faire partir la France  de la République centrafricaine.

D’après un conseiller du chef de l’État Faustin Archange Touadera, une dent pourrie fait souffrir toute la mâchoire.

« Si aujourd’hui nous combattons la France dans notre pays, par ricochet, ce sont les Occidentaux  qui sont dans notre ligne de mire « balance ce conseiller du Président de la République.

Pour le gouvernement, la place  de la Minusca n’est plus en RCA. Or, pour le dire ouvertement, il préfère faire le double jeu en passant par ses miliciens  et ses médias pour diffamer  cette Organisation des Nations unies.

Alors, la Minusca est-elle devenue un terrain de jeu d’influence?

À lire aussi : LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT TOUADERA POUR UNE ALTERNANCE DÉMOCRATIQUE PAISIBLE EN CENTRAFRIQUE

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher