Centrafrique : dans les coulisses des tirs de mécontentement des mercenaires russes de Wagner à Bangui

Publié le 3 octobre 2023 , 7:40
Mis à jour le: 3 octobre 2023 2:16 pm

Dans les coulisses des tirs de mécontentement des mercenaires russes de Wagner à Bangui

 

Le Préfet de la Ouaka, monsieur Victore Bissekoin décore les mercenaires de Wagner à Ndachima
Le Préfet de la Ouaka, monsieur Victore Bissekoin décore les mercenaires de Wagner à Ndachima

 

Bangui, 04 octobre 2023 (CNC) – Depuis plus d’une semaine, un climat de mécontentement règne au camp de Roux, au plein centre-ville de Bangui, où les mercenaires russes du groupe Wagner expriment leur colère à travers des tirs d’armes lourdes et légères. Cette situation suscite des interrogations quant à ses causes et ses implications. Une récente révélation faite par le magazine “Africa Intelligence” apporte une partie d’éclairage sur ce mystère, en mettant en lumière des négociations secrètes entre le président putschiste Faustin Archange Touadera  et une société de sécurité américaine.

 

Selon les informations révélées par nos confrères de “Africa Intelligence”, le dictateur centrafricain Faustin Archange Touadera, serait en train de finaliser un accord sécuritaire confidentiel avec Bancroft Global Development, une société américaine de conseil en sécurité. Cette manœuvre aurait le soutien discret de Washington et viserait, entre autres, à affaiblir l’influence du groupe paramilitaire russe Wagner en République centrafricaine . Cette négociation, dont les Russes sont au courant, a provoqué la colère des mercenaires du groupe Wagner, qui craignent d’être remplacés par un groupe américain si cet accord venait à être conclu.

 

Au ministère de la Défense, on défend la stratégie du président putschiste Touadera en la présentant comme une tentative de calmer les tensions avec les États-Unis, une puissance mondiale influente. Le ministre de la Défense estime qu’il est essentiel de travailler avec toutes les parties prenantes pour assurer la paix en Centrafrique.

 

Cependant, certains observateurs centrafricains estiment que le dictateur centrafricain Touadera joue un double jeu, tentant de maintenir de bonnes relations avec à la fois les Américains et les Russes. Ils considèrent que cette approche peut être tolérée par les Américains, mais qu’elle risque de provoquer la colère du président russe Vladimir Poutine, réputé pour sa fermeté dans les affaires internationales.

 

Au sein de la présidence, c’est l’interrogation qui domine face à cette révélation gardée confidentielle. Ils maintiennent la position selon laquelle le gouvernement centrafricain est ouvert à la coopération avec tous les acteurs, y compris les Américains, les Russes et même les Chinois et que les informations données par le journal Africa Intelligence est un mélange de contrevérité et d’infos approximatives et erronées qui ne reflètent en aucun cas à la réalité.

 

Pour un ministre conseiller à la présidence :

 

 ” A la présidence de la République, nous adoptons une diplomatie de prévention ou l’on doit tempérer les esprits des uns et des autres et surtout les esprits de nos amis Russes. Toutes les actions, tous les comportements, que ça soit à la présidence ou au sein du gouvernement, ne doivent aller que dans le sens du poil de nos premiers partenaires et non dans le sens inverse qui peut facilement remonter leurs esprits pour un rien. La capacité de nuisance du président Poutine, chef des paramilitaires de Wagner qui sont chez nous n’est plus à démontrer, ça au moins, tout le monde le sait “, nous confirme-t-il sous couvert de son anonymat.

 

Cette situation complexe met en évidence les enjeux géopolitiques qui se jouent en République centrafricaine, où les intérêts de puissances mondiales se confrontent, tandis que le peuple centrafricain aspire à la stabilité et à la paix. L’avenir de la présence russe dans le pays reste incertain, et les négociations en cours seront déterminantes pour l’évolution de la situation. Une chose est certaine, la République centrafricaine reste au cœur des préoccupations internationales, avec des conséquences potentielles importantes pour l’ensemble de la région.

 

Par Gisèle MOLOMA

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher