À Bangui, l’état-major des armées accuse les mercenaires de Wagner d’être responsables de la défaite de l’armée à Sikikede

Publié le 21 février 2023 , 7:10
Mis à jour le: 21 février 2023 2:35

 

Bangui (République centrafricaine) – Même si l’état-major de forces armées centrafricaines tentent de jeter la responsabilité de la défaite monumentale de l’armée nationale face aux rebelles de la CPC à Sikikede, aussi appelé Ndah, dans la préfecture de la Vakaga  sur les mercenaires de Wagner, nombreux sont ceux qui pensent que la responsabilité de l’État-major est pleinement engagée dans cette déroute honteuse de l’armée nationale entrainant la capture d’une vingtaine des soldats FACA en otage par les rebelles.

Les soldats FACA pris en otage à Ndah, dans la préfecture de la Vakaga
Les soldats FACA pris en otage à Ndah, dans la préfecture de la Vakaga

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 22 février 2023

 

Les mercenaires de Wagner responsables de la défaite de l’armée à Sikikede

 

Le mardi 14 février dernier, un poste avancé de l’armée nationale à Sikikede, aussi appelé Ndah, dans la préfecture de la Vakaga, à l’extrême nord-est de la RCA, a été pris d’assaut très tôt le matin par une colonne des rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC). Durant deux heures d’affrontements, au moins 24 soldats de l’armée nationale ont été capturés, et d’autres tués.

Pendant ce temps, le Président Touadera, en voyage à l’étranger, poursuit ses activités touristiques comme si de rien n’était. Tandis qu’à Bangui, le gouvernement et l’état-major des armées se sont aussi murés dans un silence durant trois jours sans réagir.  Ils cherchent des potentiels coupables pour lui faire endosser la responsabilité de la déroute de l’armée nationale face aux rebelles.

Justement, pour le général Freddy Johnson Sakama, chef des opérations militaires de l’armée nationale, les mercenaires russes de la société Wagner seraient responsables de cet échec militaire. D’après lui, au moment du déploiement de ces  soldats FACA dans la Vakaga, il aurait donné consigne aux chefs du détachement de se positionner à un seul endroit, mais que ce sont les mercenaires de la société Wagner, une fois arrivés sur place,  les ont séparé par petit groupe vulnérable. Or, les mercenaires de Wagner, de leur côté, pointent  du doigt le manque du courage et de la ténacité des soldats FACA face aux rebelles.

Une partie des rebelles de la CPC qui ont attaqué les positions des soldats FACA à Ndah
Une partie des rebelles de la CPC qui ont attaqué les positions des soldats FACA à Ndah, le 14 février 2023

 

Zéphirin Mamadou et Freddy Johnson Sakama responsables comme les Wagner

 

Pour de nombreux observateurs militaires, la responsabilité première de cette déroute incombe au chef d’état-major, le général Mamadou Zéphirin,  et au chef des opérations militaires, le général Freddy Johnson Sakama.  Pour eux, ces deux chefs militaires n’ont jamais été sur le terrain depuis qu’ils sont dans l’armée nationale. Ce sont des officiers du bureau, et n’ont même pas la connaissance de la réalité du terrain. Pour ces deux officiers, l’armée nationale est un jeu vidéo : rester loin et diriger à distance ce qui se passe.

La deuxième responsabilité incombe aux mercenaires de Wagner, selon ces observateurs militaires. D’après eux, ces hommes de Wagner, qui se disent très efficaces militairement, sont en réalité des civils formés militairement par une société de sécurité privée  russe qui deviennent, avec la complicité du Président de la République,  des rois des rois en Centrafrique. Ils ne maîtrisent même pas la stratégie militaire. Ils font ce qu’ils veulent, et n’ont peur de personne.

Affaire à suivre…

 

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

 

Aucun article à afficher