24 heures après l’attaque de Béloko, l’armée nationale sort son dernier cri de mensonge

Publié le 22 janvier 2023 , 7:16
Mis à jour le: 22 janvier 2023 12:08

 

Bangui, République centrafricaine – 24 heures après l’attaque foudroyante des rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) contre les positions de l’armée nationale et de ses partenaires de Wagner dans la ville de Béloko, ni l’État-major de l’armée, ni le gouvernement n’a encore réagit officiellement. Mais la surprise est qu’au lendemain de l’attaque, l’armée nationale a préféré sortir son dernier cri de mensonge. Pour certains, le document publié par l’armée nationale est un tract rempli de poudre.

Ci-dessous, l’extrait du document publié par l’armée nationale ce dimanche 22 janvier 2023.

le chef d'État major des forces armées centrafrcaines (FACA), le général zéphirin mamadou, le mardi 24 décembre 2019 au camp Kassaï. Crédit photo : CNC.
le chef d’État major des forces armées centrafrcaines (FACA), le général zéphirin mamadou, le mardi 24 décembre 2019 au camp Kassaï. Crédit photo : CNC.

 

Une réunion sécuritaire de haut niveau par téléconférence regroupant le Chef d’Etat Major 𝗭𝗲𝗽𝗵𝗶𝗿𝗶𝗻 𝗠𝗔𝗠𝗔𝗗𝗢𝗨, le Chef des Opérations militaires de Forces Armées Centrafricaines, les Chefs des Corps, et Bataillons chapeauté par le Ministre de la Défense Nationale et de la Reconstruction de l’Armée 𝗥𝗮𝗺𝗲𝗮𝘂𝘅 𝗖𝗹𝗮𝘂𝗱𝗲 𝗕𝗜𝗥𝗘𝗔𝗨 vient de s’achever. Réunion à la quelle le Ministre 𝗕𝗜𝗥𝗘𝗔𝗨 a donné des instructions ferme concernant la sécurisation effective des villes sensibles et stratégiques du pays.

 

Suite à deux cas isolés qui s’étaient produit sur le corridor BANGUI – BELOKO, et après plusieurs filature communicationnelle notamment la numérisation vocal de quels sujets suspects, les spécialistes de la défense, nationale également ceux des pays alliés ont décidé de soumettre au chef du département un plan de défense dénommé « 𝗚𝗥𝗔𝗡𝗗𝗘 𝗠𝗔𝗡Œ𝗨𝗩𝗥𝗘 𝗗𝗘𝗙𝗘𝗡𝗦𝗜𝗩𝗘 𝗗𝗨 𝗣𝗔𝗬𝗦 ». Après plusieurs heures d’élaboration par téléconférence, le membre du gouvernement 𝗕𝗜𝗥𝗘𝗔𝗨 a donné son accord pour une grande manœuvre de tous les Bataillons d’Infanterie Territoriale (BIT) sur toute l’étendue du territoire national.

 

Cette manœuvre qui sera l’une des plus grandes manœuvres de l’histoire de l’armée centrafricaine va être une occasion pour l’armée de démontrer sa capacité militaire, logistique, technique et d’acculer pour de bon les bandies armés dans le pays. Toutes les villes stratégique, et même celles éloignées seront bouclées contrôlées et fouiller de font en comble pour établir une sécurisation définitive.

 

Au cours de cette réunion stratégique, les alliés de la République Centrafricaine ont respectivement promis de mettre à la disposition des FACA des drones 𝗕𝗔𝗬𝗥𝗔𝗞𝗧𝗔𝗥 𝟮𝟯𝗔 de fabrication Turc, et un Radar 𝗚𝗘𝗡𝗘𝗩𝗢 𝗫𝗥𝟱𝟰 de fabrication Allemande. Ces équipements contribueront à intercepter es communications et mouvements des enemies de la paix sur les villes ciblées dans les appels téléphoniques enregistrés., 10:19, ‎Important

À  lire aussi : Bria, attaque d’une position de l’armée nationale par les rebelles

Aucun article à afficher