Une nuit noire pour la CNS :le décès de Sambo Gaius, un jeune gardien de la paix

Publié le 28 octobre 2023 , 7:20
Mis à jour le: 28 octobre 2023 3:43

Une nuit noire pour la CNS :le décès de Sambo Gaius, un jeune gardien de la paix

 

Le gardien de la paix Sambo Gaius
Le gardien de la paix Sambo Gaius

 

Bangui, 30 octobre 2023 (CNC) – Dans la nuit du 25 au 26 octobre, une tragédie a frappé la communauté policière. Un Gardien de la Paix de la Compagnie Nationale de Sécurité (CNS) a perdu la vie dans un accident de la route. L’agent, en service au ministère des Affaires Étrangères, avait momentanément quitté son poste pour effectuer une tâche personnelle lorsque le destin a cruellement pris un tournant tragique.

 

Sambo Gaius, âgé de 25 ans et membre de la promotion 2020, était un jeune policier dévoué et prometteur. La nuit du drame, il avait décidé de rentrer chez lui pour récupérer sa carte bancaire en vue de retirer son salaire. Après avoir mené à bien cette opération, il est retourné chez lui pour y déposer l’argent. Malheureusement, le trajet de retour vers son poste de service a été interrompu par un accident fatal.

 

L’accident s’est produit sur l’Avenue des Martyrs, entre la Tribune et la Primature, lorsqu’il a heurté un poteau électrique et est tombé au sol. Malgré les efforts des secours, il a tragiquement succombé sur place. L’annonce de cette perte a profondément secoué la communauté policière et a laissé un vide indélébile au sein de la CNS.

 

La triste ironie de cette histoire est que c’est un motocycliste qui a découvert le corps de Sambo Gaius en uniforme de police, gisant sur le sol, et a immédiatement alerté les policiers de la CNS. À leur arrivée sur les lieux, ces collègues ont été confrontés à la réalité brutale que l’un des leurs avait perdu la vie en service. L’émotion était palpable, et l’unité de la CNS a été fortement touchée par cette tragédie.

 

Le corps de Sambo Gaius a été transporté à la morgue de l’hôpital communautaire, où des procédures légales appropriées seront suivies. Cette perte douloureuse rappelle à tous les risques auxquels sont confrontés les policiers dans l’exercice de leurs fonctions, ainsi que le dévouement qu’ils manifestent pour protéger la sécurité publique, souvent au péril de leur propre vie.

 

Les collègues de Sambo Gaius et la communauté policière dans son ensemble pleurent la perte de ce jeune homme prometteur et courageux. Sa mémoire restera gravée dans les cœurs de ceux qui l’ont connu, et son sacrifice servira de rappel constant de la détermination des forces de l’ordre à veiller sur la sécurité de la nation, même au prix de leur vie. La tragédie du 26 octobre est un rappel amer de la nature imprévisible et parfois impitoyable de la vie, et de l’importance de reconnaître et d’honorer le dévouement de ceux qui servent notre communauté.

 

Par Anselme Mbata

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher