RCA : quand un post de Monsieur Mathurin Dimbelé Nakoé  sur Facebook suscite une vague de critique

Publié le 9 janvier 2022 , 7:07
Mis à jour le: 9 janvier 2022 5:16

 

Bangui, 10 janvier 2022 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Le vendredi 7 janvier 2022, l’ex-député de Sosso-Nakombo et ancien deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, Monsieur Mathurin Dimbelé Nakoé  , actuel conseiller spécial du Président de l’Assemblée nationale a publié, sur les réseaux sociaux, un post public dans lequel il avait soulevé un point crucial sur le véritable danger qui guette notre pays, la République centrafricaine  est également son invasion par des opérateurs économiques étrangers. Sauf que cette sortie inattendue a suscité  de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux, même au-delà.  

Mathurin Dimbélé Nakoé
Mathurin Dimbélé Nakoé

 

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui indispensables à chacun d’entre nous. Leur place dans la,  la société est prépondérante, leurs utilisateurs ayant aujourd’hui la capacité technique de s’exprimer devant une audience publique. Vous pouvez atteindre une large audience, mais avoir aussi de retour négatif. C’est ce qui est arrivé à Monsieur Mathurin Dimbélé Nakoé, conseiller spécial du Président de l’Assemblée nationale.

En effet, le vendredi 7 janvier 2022, il avait publié ceci sur le réseau social Facebook :

« Chers compatriotes, nous sommes en guerre, c’est vrai, mais le véritable danger qui guette notre pays est également son invasion par des opérateurs économiques étrangers. Notre économie est aux mains des étrangers. Le petit commerce est tenu par les immigrés tchadiens au km5, à Bambari, Bria, Carnot … Le secteur stratégique du pétrolier aval par les Camerounais, l’agrobusness par les Libanais et bientôt les Rwandais. Le transport par les Camerounais. Bref, tous les secteurs sont aux mains des étrangers. Chers compatriotes, réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard ».

Loin de faire la polémique, il a néanmoins suscité des nombreuses critiques de la part de certains internautes qui préfèrent mettre en cause son action quand il était encore député de Sosso-Nakombo. Selon ces internautes,  ce type de réveil est tardif  surtout quand il facilitait l’entrée des marchandises des citoyens camerounais  quand il était député. Même la cour constitutionnelle avait rejeté sa candidature  à sa propre succession à Sosso-Nakombo  en 2020 en raison de ses nombreuses pratiques illégales et ses déboires judiciaires.

Souvenez-vous, il y’a deux ans, les députés Mathurin Dimbélé et Teddy Weïdane avaient été soupçonnés d’avoir trafiqué des faux macarons de l’assemblée nationale et vendus aux sujets camerounais. Une enquête judiciaire avait été ouverte, mais le dossier avait été classé sans suite à leur appartenance au parti au pouvoir.

 

À lire aussi : RCA : affaire des députés Mathurin Dimbélé et Teddy Weïdane, l’enquête judiciaire vient d’être abandonnée.

 

Prisca Vickos

Journaliste

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher