RCA : les mercenaires russes désormais dans la contrebande des boissons

Publié le 29 décembre 2021 , 7:09
Mis à jour le: 29 décembre 2021 6:45

 

Bangui, 29 décembre 2021 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Ils font un maximum de bruits, mais n’apportent rien de concret au développement de la République centrafricaine, sauf l’appauvrir davantage. Après les eaux et forêts, le transport, la justice, la sécurité, la défense et les finances, c’est maintenant la contrebande des boissons, pour ne pas dire de l’alcool et de la drogue qui les intéressent.

Les mercenaires russes de la société Wagner dans le camion transport des vivres des éléments sur le terrain
Les mercenaires russes de la société Wagner dans le camion de transport des vivres de leurs éléments sur le terrain

 

Avoir des dirigeants mafieux, gangsters

et népotistes à la tête d’un pays, c’est favoriser le crime organisé transnational. Une véritable source de l’appauvrissement de plus de deux décennies de toute une génération. C’est exactement ce qui se passe actuellement en République centrafricaine (RCA) avec la société de mafia russe Wagner.

Cette société, avec ses 3 000 mercenaires déployés dans le pays, arrive à terroriser tout un peuple et le pris en otage. Personne ne doit ouvrir sa bouche : les journalistes, les juges, les forces de l’ordre et celles de la défense et de sécurité doivent tous être terrifiés et doivent avoir tous aussi les langues cadenassées qui ne peuvent plus s’ouvrir. C’est exactement de cette manière que la mafia fonctionne dans un pays, couplée avec la désinformation et la manipulation.

On a vu avec la société Wagner en RCA. Après la campagne trompeuse de la fabrication de la boisson russe vodka dans le pays, cette même société s’adonne désormais à la contrebande des boissons étrangères.

Selon nos informations, depuis des mois durant, des centaines et des milliers des cartons et casiers des bières camerounaises arrivent à Bangui à bord des camions des mercenaires russes de la société Wagner et sont vendus en gros aux commerçants, restaurants et hôtel de la place dont hôtels comme Ledger Plazza, Oubangui hôtel ainsi que d’autres débits de boissons.

Contacté par CNC, un agent de la douane confirme ce trafic illicite opéré par les mercenaires russes et affirme qu’ils ne peuvent rien faire, rien contrôler du moment où ils utilisent leurs véhicules militaires pour transporter ces marchandises.

« Ces hommes de Wagner ne payent rien comme droits de douane, encore moins des impôts sur ces transactions frauduleuses. C’est aussi une manière pour eux de faire chuter la seule société française MOCAF installée dans le pays », a conclu cet agent sous couvert de l’anonymat.

Pour un enseignant du lycée de Gobongo :

« Ces Russes nous disent qu’ils veulent fabriquer de la vodka ici sur place. Mais depuis plusieurs mois on ne voit rien sortir de leur usine fantôme, mais ils se consacrent davantage dans la contrebande ».

Selon un cadre au ministère des Finances, c’est exactement ce qu’ils voudraient faire dans l’avenir avec le trafic illicite des carburants. D’après lui, la société Wagner voudrait importer sa propre essence en RCA, mais ne voudrait pas s’acquitter des droits des douanes.

Avec cette société de mafia russe, comment la Centrafrique va s’en sortir ?

Affaire à suivre…

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher