Bouka, un lieutenant de l’armée nationale tué par les mercenaires russes

Publié le 29 décembre 2021 , 7:11
Mis à jour le: 29 décembre 2021 6:54

 

Bangui, 30 décembre 2021 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Un lieutenant des forces armées centrafricaines du nom  Amady Jérémy  a été tué dans la nuit du mardi à mercredi 29 décembre 2021 par les mercenaires russes à Bouka, une localité située à 285 kilomètres au nord de Bangui, a-t-on appris de l’état-major des armées.

Statue soldat FACA au croisement de du quatrième arrondissement de Bangui
Statue soldat FACA au croisement de du quatrième arrondissement de Bangui. Photo CNC / Anselme Mbata

 

      1. Selon l’état-major des forces armées centrafricaines, l’incident s’est produit  à cause d’un problème de communication avec leurs partenaires russes. Le lieutenant serait confondu avec les miliciens Anti-Balaka qui ont tenté d’attaqué leur position pendant qu’ils étaient en pleine opération de ratissage. Mais pour la famille de la victime, ce n’est pas la réalité de ce qui se passe sur le terrain. « Il y’a quelque chose qui cloche. Le lieutenant avait quitté Bangui mardi après-midi pour aller récupérer le corps d’un soldat FACA décédé à Bouca de suite d’une maladie. Mais à son arrivée à 1 kilomètre à l’entrée  de la ville vers 22 heures, il avait été tué par les mercenaires russes qui ont ouvert le feu sur son véhicule », disait la famille. D’après elle, quelle est cette façon de tirer sur un véhicule ou une moto sans sommation ? Or, une source militaire locale a confirmé à CNC que la mort du lieutenant est survenue suite à un incident  dans lequel son véhicule, roulé à une seule phare cette nuit,  avait été confondu avec une motocyclette des assaillants.

        Un autre témoin, joint par la rédaction du CNC, a indiqué que c’est de cette manière que les mercenaires russes tuent les pauvres citoyens dans la localité.

        « S’ils te voient seul sur ta moto, il est fort probable qu’ils te tuent pour récupérer ton engin et te fouiller pour emporter tes biens. Malheureusement c’est ce vaillant lieutenant qui paye le prix fort de cette criminalité organisée en toute impunité par ces mercenaires  », balance cet habitant. Pour l’heure, le corps de la victime vient d’arriver à Bangui à bord d’un véhicule militaire ce mercredi vers 17 heures, et placé à la morgue de l’hôpital général au centre-ville de Bangui.

        La sous-préfecture de Bouka, située dans l’Ouham-Fafa, est le théâtre d’intense affrontement entre les forces de l’ordre et les miliciens Anti-Balaka, membres de la coalition des patriotes pour le changement (CPC). Même la semaine dernière, deux individus ont été tués par les miliciens Anti-Balaka dans cette même localité. Aussi, l’ancien ministre de la Culture, Monsieur Dieudonné  Ndomaté, l’ancien chef milicien Anti-Balaka qui avait rejoint le rang de la rébellion du CPC avaient été interpellés dans cette localité de Bouka par les forces de l’ordre et transféré à la section de recherche et d’investigation de la gendarmerie à Bangui, puis à la prison centrale de Ngaragba.

         

        Par S. Féimonazoui

        Journaliste rédacteur

        Alain Nzilo

        Directeur de publications

        Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

        Email : alainnzilo@gmail.com

Aucun article à afficher