Pour des raisons humanitaires, le Cameroun dessert provisoirement l’étau sur la RCA

Publié le 16 mai 2022 , 8:10
Mis à jour le: 15 mai 2022 2:54

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le lundi 16 mai 2022

 

Bangui (CNC) – À l’initiative du comité international de croix rouge (CICR) et non du gouvernement centrafricain, les autorités camerounaises ont accepté de rouvrir leurs frontières à l’exportation de certains produits de grande consommation vers la République centrafricaine, et ce, pour des raisons humanitaires.

Des camions de marchandises en provenance de la Centrafrique entrent au Cameroun par le poste frontière Garoua-Boulai.
Des camions de marchandises en provenance de la Centrafrique entrent au Cameroun par le poste frontière Garoua-Boulai. (Photo d’illustration). AFP PHOTO / REINNIER KAZE
Avec notre correspondante à Bangui, Charlotte Cosset

 

Désormais, en République centrafricaine, c’est la diplomatie humanitaire qui fonctionne. Elle agit à tout moment, et en toute circonstance  dans l’intérêt du peuple centrafricain à la place des autorités de leur pays. Comme l’a dit l’honorable député Dologuélé, chez nous, c’est plutôt la diplomatie de brutalité qui agit en défaveur des centrafricains.

Suite à la guerre en Ukraine, et vue ses conséquences sur certains produits de consommation en Afrique, le ministre camerounais responsable du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, avait pris une mesure portant interdiction d’exportation de plusieurs produits de grande consommation à partir de la région de l’Est du pays vers l’étranger, notamment la République centrafricaine et la République du  Congo.

Pour les autorités camerounaises, ces mesures ont été prises dans le but de protéger le peuple camerounais des conséquences de la guerre en Ukraine qui provoque d’énormes chocs inflationnistes en Afrique.

Mais du côté du gouvernement centrafricain, il ne fait aucun doute. Cette décision du Cameroun est totalement politisée. D’après eux, c’est la France et l’Union européenne qui seraient derrière cette décision du Cameroun, et le but principal serait d’asphyxier le régime de Bangui.

Au lieu de s’approcher de leurs collègues du Cameroun et discuter avec eux dans l’intérêt du peuple, les autorités centrafricaines se contentent de mettre de l’huile sur le feu en accusant gratuitement, inutilement  et surtout faussement leur géant voisin  comme quoi, Paul Biya ferme ses frontières avec la Centrafrique pour satisfaire aux européens.

Mais le pragmatisme oblige. Le comité international de croix rouge, CICR, avec sa diplomatie humanitaire, a pris l’initiative d’aller discuter avec les autorités camerounaises afin qu’elles mettent un peu de l’eau dans leur vin. C’est ainsi qu’elles ont décidé de desserrer provisoirement l’étau en autorisant la sortie de certains produits vers la République centrafricaine, et ce, pour des raisons humanitaires.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

 

Aucun article à afficher