Les acteurs de justice, incluant les avocats, notaires, greffiers  et huissiers, annoncent une grève de 5 jours

Publié le 14 septembre 2022 , 8:00
Mis à jour le: 14 septembre 2022 5:56

 

Les acteurs de justice annoncent une grève de 5 jours à compter du lundi prochain pour protester contre les menaces contre l’indépendance de la justice en République centrafricaine.

.

Réunis en assemblée générale extraordinaires  ce mercredi 14 septembre, le barreau des avocats de Centrafrique, la chambre des huissiers de justice, chambre des notaires  et le syndicat des greffiers ont annoncé une grève  à compter du lundi 19 au samedi 24 septembre 2022. Objectif : protester contre les menaces récurrentes contre l’indépendance des institutions judiciaires.

les avocats, huissiers et notaires réunis avant leur assemblée générale extraordinaire du mercredi 14 septembre 2022. Photo CNC
les avocats, huissiers et notaires réunis avant leur assemblée générale extraordinaire du mercredi 14 septembre 2022. Photo CNC

 

Rédigé par D. Y. Ibrahim

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le jeudi 15 septembre 2022

 

Les acteurs de justice annoncent une grève de 5 jours

 

Le ton monte au sein de l’appareil judiciaire centrafricain après de multiples appels aux agressions physiques des huissiers, des avocats et des membres de la cour constitutionnelle par des partisans du chef de l’État Faustin Archange Touadera.

Pour ces professionnels de droits, il est plus qu’urgent de défendre les principes consacrés par la Constitution de la RCA comme étant les bases fondamentales de notre patrie, entre autres, les libertés individuelles et publiques, le pluralisme d’opinions, l’indépendance de la justice et du pouvoir judiciaire.

Ainsi, lors de cette assemblée générale extraordinaire, il a été arrêté qu’à partir de la semaine prochaine,  du lundi au vendredi, une grève sera observée par ces professionnels de droit. Ceci dit, durant cinq jours, tous les acteurs de justice, excluant les magistrats, vont cesser toutes les activités judiciaires sur toute étendue du territoire. Ceci dit, Les acteurs de justice, incluant les avocats, notaires, greffiers  et huissiers, vont observer une grève de cinq jours.

 

Or, quelques heures avant la tenue de cette assemblée générale extraordinaire, le ministre de la Justice, monsieur Arnaud Djoubaye Abazène, dans un message porté, interdit a tous les magistrats, juges et greffiers de participer a une quelconque assemblée générale a « caractère politique ».

C’est suite à ce message porté que les magistrats n’ont pas pu participer à cette assemblée générale ce mercredi 14 septembre à Bangui.

Pour le bâtonnier  de l’ordre des avocats, maître Émile Bizon, aucun avocat ne devra assister aux audiences des cours et tribunaux, et ceci sur toute l’étendue du territoire.

À lire aussi : Le Forum des Femmes Parlementaires de Centrafrique s’indigne des propos tenus à l’endroit de madame Daniele Darlan, Président de la cour constitutionnelle

 

«  Du lundi à jeudi, nous serons en sit-in de soutien à la Cour constitutionnelle de 9h00 à 10h00 en tenue professionnelle de concert avec les huissiers et notaires », insiste maître Émile Bizon.

Il y’a lieu de rappeler que les avocats étaient les premiers à être visés par une menace d’agression de la part des partisans du Président Touadera, suivi des huissiers de justice et des membres de la cour constitutionnelle.

Par cette grève, ces acteurs de justice veulent réclamer l’indépendance de la justice dans notre pays.

À lire aussi : « La Justice doit diligenter une enquête dès qu’il y a allégation de crimes », dixit Martin Ziguélé

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher