Le lieutenant de police Yaya Justin déjà impliqué dans une affaire de trafic d’organe humain à Nola, fait de nouveau parler de lui à Kouango

Publié le 5 juin 2023 , 7:35
Mis à jour le: 5 juin 2023 4:06

Le lieutenant de police Yaya Justin déjà impliqué dans une affaire de trafic d’organe humain à Nola, fait de nouveau parler de lui à Kouango

 

Le lieutenant de police Yaya Justin
Le lieutenant de police Yaya Justin

 

 

Bangui, 06 juin 2023 (CNC) — Impliqué dans une affaire d’adultère à Kouango et ayant un passé trouble, le lieutenant de police Yaya Justin suscite de vives inquiétudes. Malgré sa réputation douteuse, il a été nommé à la tête du commissariat de Kouango, où les témoignages de comportements inappropriés, de racket et d’exactions se multiplient. Une récente affaire met en lumière sa liaison illicite avec l’épouse d’un homme, entraînant une violente réaction de la population locale. De plus, des informations inquiétantes ont été révélées sur son implication personnelle dans un trafic d’organe humain à Nola en 2019, suscitant des appels à sa mise en détention.

 

Le lieutenant de police Yaya Justin est une figure controversée dans le monde policier. Malgré une réputation professionnelle entachée par des affaires douteuses, il continue de bénéficier de la confiance du directeur général de police. Sa nomination à la tête du commissariat de Kouango n’a fait qu’aggraver les problèmes. Des témoignages accablants de ses collègues policiers font état de comportements répréhensibles tels que le racket et les exactions. La population locale est de plus en plus mécontente de sa gestion des affaires et des allégations de corruption qui pèsent sur lui.

 

Cependant, la véritable nature du commissaire YaYa Justin a été mise en lumière récemment suite à une dispute conjugale. Le lieutenant de police a choisi de blâmer entièrement le mari, refusant même de lui accorder une audience. Les jeunes du quartier, informés de la liaison entre le commissaire et l’épouse, ont décidé de tendre un piège pour le démasquer.

 

Dans la nuit du samedi au dimanche 4 juin 2023, les jeunes ont fait irruption dans le domicile du commissaire. Ce qu’ils ont découvert les a profondément choqués : YaYa Justin et la femme étaient nus, confirmant ainsi leur liaison illicite. Pris de colère, les jeunes ont violemment agressé le couple, infligeant des blessures, notamment à la femme qui a dû être hospitalisée.

 

Cependant, ce n’est pas la seule affaire troublante liée à Yaya Justin. Notre équipe a mené des investigations approfondies et des informations alarmantes ont été révélées. L’affaire la plus importante est celle du trafic d’organe humain, dans laquelle le lieutenant de police est personnellement impliqué. En 2019, alors qu’il était affecté au commissariat de police de Nola, il a été pris en flagrant délit de complicité de trafic d’os humains avec des individus d’origine nigériane, moyennant plusieurs millions de francs CFA. Cette affaire a entraîné sa mutation forcée du commissariat de Nola.

 

Ce groupe de Nigérians impliqués dans ce trafic macabre avait été appréhendé grâce à la vigilance de la population. Les suspects avaient dévoilé leurs liens avec le lieutenant Yaya Justin lors de leur interrogatoire par un groupe de jeunes qui les avait capturés. L’affaire avait créé une onde de choc à Nola, poussant le ministre de la Sécurité de l’époque, le général Henri Wanzet Linguissara, à procéder à une relève générale de tous les policiers travaillant dans ce commissariat. Cette affaire est actuellement en cours devant la justice, mais pour les collègues de Yaya Justin, il devrait déjà être derrière les barreaux plutôt qu’à la tête d’un commissariat.

 

La réputation de Yaya Justin est désormais entachée par ces affaires successives et le doute plane quant à sa capacité à exercer ses fonctions de manière intègre et responsable. Les habitants de Kouango et de Nola réclament des mesures concrètes pour mettre fin à ses agissements répréhensibles et restaurer la confiance dans les forces de l’ordre. La justice devra se prononcer sur les accusations qui pèsent sur lui, mais en attendant, les citoyens espèrent que des mesures seront prises pour prévenir de tels abus de pouvoir à l’avenir.

 

Par Bertrand Yékoua

 

Corbeaunews Centrafriquev

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher