Le 1er juillet prochain se veut et doit rester à jamais une date d’une pacifique mobilisation collective pour booter la dictature de Touadera hors de Centrafrique.

Publié le 29 juin 2022 , 8:00
Mis à jour le: 29 juin 2022 2:50
Monsieur Jean-Serge Wafio, Président du parti PDCA
Monsieur Jean-Serge Wafio, Président du parti PDCA

 

 

VENDREDI 1er JUILLET 2022

 

PEUPLE CENTRAFRICAIN,

Depuis 2012, Tu ne fais que verser tes larmes pour ton sang versé jour et nuit par ceux qui veulent piller ton pays.

Centrafrique, ta République déstabilisée jusqu’en 2015, est devenue République bananière à cause des tueries-calcinations, des décapitations et démembrements des corps depuis 2016 avec le pouvoir TOUADERA et en 2022 est une République paria à cause de la cryptomonnaie et de la mafia internationale.

 

Le 1er juillet 2022, sera pour Toi une date de rebondissement socio-politique après résilience, une date de réappropriation de ta destinée, une date de réaffirmation de ton autorité de propriétaire naturel des pouvoirs de l’Etat et une date où du dois désormais donner un sens à ta vie, après avoir traversé toutes les souffrances, connu toutes les bestialisassions, les déshumanisations, l’indignité, le déshonneur, le discrédit, l’extrême paupérisation, donc une date à partir de laquelle Tu dois désormais vivre dans la splendeur et la gloire divines.

 

Le 1er juillet 2022, Tu dois te réapproprier ton destin dans l’unité et la dignité pour ré créer les conditions basiques pour un travail responsable, conséquent, facilitant à terme une prospérité  économique partagée.

 

Le 1er juillet 2022, dans la paix, muni de ton mouchoir blanc, de ton sifflet et de ton carré de carton sur lequel tu as marqué ‘’ TOUADERA DOIT QUITTER – TDQ ’’ ou ‘’ TOUADERA DEMISSION ’’, comme la COSCIPAC nous l’a recommandé, tu vas te rendre aux différents lieux de rassemblement retenus par COSCIPAC pour remettre ton mémorandum populaire à la communauté internationale, notamment :

  • La MINUSCA à Bangui comme en province,
  • Les Ambassades accréditées à Bangui,
  • Les Institutions Sous-Régionales et Internationales accréditées à Bangui

 

Le 1er juillet 2022 doit rester dans les annales de notre histoire socio-politique comme celle du début de la fin du pouvoir dictatorial du Président TOUADERA, celle de ta mue d’immature politique à mature politique, par l’affirmation de ta citoyenneté politique, ton refus de subir et ta ferme volonté d’exiger que la Politique soit désormais conçue en termes de missions d’objectifs pour te relever politiquement, te refonder socialement, te reconstruire économiquement pour une prospérité future partagée et non une simple fonction facilitant les insolents enrichissements personnels d’une minorité et des exclusions et la misère pour une grande majorité.

 

Le 1er juillet se veut et doit rester à jamais une date d’une pacifique mobilisation collective pour booter la dictature hors de Centrafrique.

 

J’en profite pour alerter les compatriotes de la diaspora centrafricaine de France à propos de l’arrivée prochaine de l’Honorable NGAMANA Evariste, Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale Centrafricaine. Depuis mardi 28 juin 2022, circule sur les réseaux sociaux la copie de l’appel de fonds signé par le Très  Honorable Président de l’Assemblée Nationale Centrafricaine, pour un montant de 17 194 916 fcfa devant lui permettre de se rendre en France pour soigner une carie dentaire, avec logement à l’hôtel LUTETIA, 45 Boulevard  RASPAIL 75006 Paris, pays que le MCU et ses mercenaires-partenaires de la société Wagner ne cessent de vilipender et de traiter les Autorités Politiques de tous les noms, prouvant ainsi qu’en 76 mois de gestion des pouvoirs de l’Etat, le pouvoir MCU est incapable d’installer un cabinet de dentiste à Bangui. Mais pourquoi ne pas aller à Moscou ou à Saint Pétersbourg ? N’y a-t-il pas une certaine anguille sous roche ?

 

Je fais un rappel à certains et donne une information aux autres de la diaspora centrafricaine de France ; après ma lettre ouverte adressée au Président TOUADERA le 28 mars 2019, le Sieur NGAMANA Evariste, à l’époque Porte-Parole  du MCU et Directeur de Cabinet au Secrétariat Général du Gouvernement, de retour d’une mission de son parti en Chine avec escale à Paris, avec le Sieur NGAMA Bertrand, s’est déplacé à Augan pour me rencontrer et me remettre une enveloppe de fcfa, le 09 mai 2019. Imprudemment le Sieur NGAMA Bertrand qui a cheminé dans la rue devant notre maison, à 12 h 53, s’est fait repérer par les voisins et une alerte a été donnée. Et le soir à 19h51, j’ai reçu un appel téléphonique du n° 06 38 47 05 58, du Sieur NGAMA Bertrand qui s’est présenté et m’a informé qu’ ‘’il est avec un autre compatriote au Champ Commun ( le Champ Commun est un motel à Augan, une commune de 1700 habitants, faisant à la fois office d’épicerie et de café-bar)  et qu’ils souhaitent me faire une visite de courtoisie…’’. Préalablement informé depuis Bangui, j’ai décliné la visite de courtoisie par cette phrase : ‘’ …aah.., tu fais partie de l’équipe qui était chargée de me corrompre ou de m’empoisonner… ? Bouleversé, le Sieur NGAMA Bertrand a raccroché, après avoir dit ‘’ pourquoi tu es si con comme ça, alors qu’on a un colis intéressant pour toi….’’, et n’a plus pris mes appel et rappel. Aussitôt j’ai appelé la centrale  de vérification téléphonique qui a confirmé les nom et prénom de NGAMA Bertrand comme titulaire du numéro d’appel avec une adresse de Floride (Etats-Unis), qui se trouve être une fausse adresse.

 

Je demande tout simplement à la diaspora centrafricaine de France en général et précisément celle d’Île de France en particulier de faire beaucoup attention, parce que le MCU, actuellement aux abois, pourrait envisager des missions d’empoisonnements sous de fallacieux motifs. Il faut être regardant sur les billets  d’euros que le Sieur NGAMANA Evariste pourrait remettre à certains, lesquels pourraient être des cadeaux empoisonnés. Chacun se souviendra des abois vociférés par le Conseiller Spécial du Président TOUADERA dans son live du dimanche 26 juin 2022, selon lesquels tout sera entrepris pour que BOZIZE YANGOUVONDA et ses enfants soient tués, pour que le MCU puisse conserver le pouvoir à Bangui. J’espère que le Procureur Général et le Procureur de la République de Bangui ont bien suivi ce live de désarroi.

 

Quant à moi, je me fais le devoir de re alerter la gendarmerie de Beignon-Saint CYR et la municipalité d’Augan pour surveiller les déplacements du Sieur NGAMANA Evariste ou toute autre personne non connue dans le bourg.

 

Sincères considérations

 

WAFIO Jean Serge

        Président Fondateur du PDCA

 

 

Aucun article à afficher