Centrafrique : la PJLOD Renouvèle son soutien sans condition à la marche pacifique du 01 juillet 2022 organisée par la COSCIPAC

Publié le 29 juin 2022 , 8:03
Mis à jour le: 29 juin 2022 3:06
Les jeunes leaders de l'opposition démocratique
Les jeunes leaders de l’opposition démocratique, ici lors de leur réunion au siège de l’URCA à Bangui. CopyrightCNC

 

 

COMMUNIQUE RADIO N°  00 /0022

 

Face à l’urgence de l’heure en Centrafrique qui s’explique par une situation sociopolitique et économique aiguës volontairement entretenues par Mr Faustin Archange TOUADERA avec ses scribes et fossoyeurs de la démocratie qui ne cessent de saboter l’avenir de la République par une gouvernance poutinienne de tâtonnement et de l’amateurisme aux biais des associations politiques fallacieuses et calomnieuses devenues désormais les voix autorisées de la République qui selon eux, sont des patriotes regroupés en associations pourtant dans les faits, cela traduit une gouvernance démocratique irresponsable qui s’exhibe en parfaite cohabitation avec les responsables connus d’incitations aux violences et de troubles à l’ordre public.

La Plateforme des Jeunes Leaders de l’Opposition Démocratique (PJLOD), Association Politique soucieuse des valeurs républicaines et des intérêts supérieurs du peuple centrafricain tient à:

– Renouveler son soutien sans condition à la marche pacifique du 01 juillet 2022 organisée par la COSCIPAC et appelle tous ses combattants à prendre part à cette marche;

– Condamner la déclaration génocidaire du 26 juin 2022 faite par Mr Didacien KOSSIMATCHI Coordonnateur de la plateforme « Galaxie Nationale » branche armée légalisée du régime de Mr TOUADERA;

–  Rappeler au Coordonnateur de « Galaxie Nationale » qu’après la prétendue procédure de levée de l’immunité parlementaire de certaines personnalités susmentionnées dans sa déclaration, aucune plainte n’a été déposée à la Justice à l’encontre de ces dernières;

– Prendre à témoin les Organisations Nationales et Internationales de défense de droits humains sur les incitations à la haine, aux pillages et les menaces de mort entretenues par la « Galaxie Nationale » sous le nez complice de Mr TOUADERA;

– Dénoncer le populisme exacerbé que Mr Éric NGABA, Rédacteur en chef du Journal Le quotidien NDJONI SANGO s’accorde par une prétendue menace de mort tenue à son égard par les militants du MLPC;

– Mettre en alerte toutes ses bases  de Bangui et provinces pour faire obstacle par tous les moyens au projet sanguinaire de modification de la Constitution voulu par Mr Faustin Archange TOUADERA et ses proches parents.

– Rappeler à Mr Faustin Archange TOUADERA et les opportunistes du pouvoir que seule l’alternance reste la règle d’or pour une démocratie responsable en faveur de la paix et la stabilité des Centrafricains.

Ainsi, la PJLOD réitère son soutien permanent aux côtés de l’Opposition Démocratique et des Organisations de la Société Civile qui veillent à l’observation stricte de la Constitution et les intérêts supérieurs du peuple centrafricain dans cette lutte sans faille de libération totale de notre pays sous le despotisme et la gérontocratie érigés en règles par Mr Faustin Archange TOUADERA et ses acolytes et pouvouristes.

La PJLOD profite de cette occasion pour informer la communauté National et International, le Président de la République, Chef de l’Etat , le Président de l’Assemblée Nationale , la Présidente de la Cour Constitutionnelle, le  Premier Ministre , les Ambassadeurs accrédités auprès de la République Centrafricaine, le Médiateur de la République , les Partis Politiques et la Société Civile, que depuis 2 mois nous savons envoyé des fichers pour manifester contre la modification de la constitution. Nous sommes déjà à 6000 signatures.

Une conférence de presse sera donnée afin  de rendre cette liste publique dans les jours à venir, les  centrafricains de la diaspora peuvent voter sur le lien ci-dessous :

Http : //www.ferendum.com /fr/PID1254447PSD1366981908

 

 

Fait à Bangui le 29 juin 2022

 

LE RAPPORTEUR GENERAL

                                                                                               

                  Aimé Dounda

 

Ampliations :

  • Président de la République, Chef de l’Etat
  • Président de l’Assemblée Nationale
  • La Présidente de la Cour Constitutionnelle
  • Premier Ministre
  • Les Ambassadeurs accrédités auprès de la République Centrafricaine
  • Le Médiateur de la République
  • Les Partis Politiques et la Société Civile.

 

 

Aucun article à afficher