Il y a 44 ans, Bokassa 1er était sacré Empereur

Publié le 12 janvier 2022 , 7:08
Mis à jour le: 12 janvier 2022 4:58

 

Bangui, 13 janvier 2022 (Corbeaunews – Centrafrique ) – En décembre 1977, les centrafricains perdent un Maréchal, pour y retrouver un Empereur. C’est au palais du couronnement à Bangui, que Jean-Bedel Bokassa, est devenu Bokassa 1er, Empereur de Centrafrique.

Thierry Simbi, Photo: Visite de Jean-Bedel Bokassa en Juillet 1970 à Léningrad (Saint Petersbourg) devant la statue du cavalier de bronze représentant Pierre le Grand
Thierry Simbi, Photo: Visite de Jean-Bedel Bokassa en Juillet 1970 à Léningrad (Saint Petersbourg) devant la statue du cavalier de bronze représentant
Pierre le Grand

 

Inspiré des fastes Empires occidentaux et orientaux, Bokassa 1er est le 3ème souverain impérial du 20e siècle après Hirohito et le shah d’Iran.

La pompe centrafricaine se traduit par une tenue extraordinaire confectionnée spécialement pour l’occasion : aube grège faite de perles incrustées de diamants, et couronne de lauriers en or.

C’est dans le silence le plus total que Bokassa va se couronner, en posant la couronne impériale, lui-même, sur sa tête. C’est ensuite au tour de l’impératrice Catherine d’être couronnée par l’empereur. Agenouillée devant lui, dans une robe d’or incrustée de diamants, elle recevra des mains de Bokassa 1er sa couronne.

Dans la salle, des représentants de nombreux pays ont été conviés pour cette journée exceptionnelle pour l’Empereur, qui a lancé pour cette occasion plus de 10 000 invitations. C’est le musicien Manu Dibango qui assure l’animation. Malgré la crise et la famine qui touchent le pays, plus de 100 tonnes de nourriture ont été prévues.

Après la cérémonie, l’empereur a parcouru la capitale à bord d’un carrosse fait d’or et de bronze tiré par des chevaux de haras. Malheureusement, ces derniers mourront sous la chaleur et le poids d’un tel carrosse.

Pour financer cette cérémonie qui coûtait le quart des dépenses annuelles du pays, l’empereur Bokassa 1er avait réduit les salaires des fonctionnaires et taxait davantage la population. Le président Mouammar Kadhafi, a également participé au financement de ce sacre.

Le règne de Bokassa 1er ne durera que 2 ans. Il prit fin lorsqu’il demanda à la France de lui donner la bombe atomique afin de faire pression sur son peuple et les pays voisins. C’est avec lui que disparaîtra l’Empire, pour laisser place à la République Centrafricaine.

 

Par Adama Bria

Journaliste

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp :+1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher