Commerce ambulant, les mercenaires de Wagner inondent les marchés avec leurs produits

Publié le 5 décembre 2022 , 7:13
Mis à jour le: 5 décembre 2022 3:31

 

Bangui (République centrafricaine) – Après le commerce des diamants, de l’or, du bois et de  l’alcool, les mercenaires de Wagner  sont devenus des commerçants ambulants des produits de première nécessité. Du sel à l’huile de cuisine en passant par les boîtes de sardines et des bouteilles d’eau, les mercenaires de Wagner inondent les marchés avec leurs camions dans certaines villes de province.

Le camion militaire des mercenaires de Wagner transformé à un magasin ambulant de vente des produits de première nécessité en Centrafrique
Le camion militaire des mercenaires de Wagner transformé à un magasin ambulant de vente des produits de première nécessité en Centrafrique

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 6 décembre 2022

 

Commerce ambulant, les mercenaires de Wagner inondent les marchés

 

Après avoir implanté en béton son emprise sur l’administration financière du pays, la société de terroriste russe Wagner continue d’étendre son influence dans le pays.  Braquage, commerce, trafic de carburant et de bois rouge, la société Wagner ne compte rien laisser aux Centrafricains.

Ainsi, depuis deux mois environ, ses mercenaires transforment leurs véhicules militaires à des boutiques ambulantes de vente des produits de première nécessité : huile de cuisine, sel, sardine, oignons, pattes, etc.. Et c’est dans les villes de province qu’ils écoulent leurs produits.

Pour certains observateurs, ce sont des produits qu’on leur a distribués pour leur propre consommation qu’ils préfèrent les vendre aux villageois. Or, d’autres estiment que ce sont plutôt des produits qu’ils auraient braqués dans des boutiques qu’ils tentent de les écouler. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que  ces hommes de Wagner font ce genre de commerce illicite.

Souvenez-vous, les motocyclettes, les chaises plastiques que les hommes de Wagner ont souvent l’habitude de braquer dans l’arrière-pays sont vendues de la même sorte. De même que leurs bouteilles d’eau vides, ils vendent chacune à 100 francs CFA sur le marché.

Souvenez-vous, au mois de mai dernier, un enfant de 10 ans a failli être tué par des mercenaires de Wagner au camp Kassaï à Bangui parce qu’il avait tenté de voler leurs bouteilles d’eau vides en plastique.

À lire aussi : Menace et intimidation, les mercenaires de Wagner lancent un ultimatum aux habitants d’Alindao

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

 

Aucun article à afficher