Centrafrique : une quinzaine des personnes massacrées par les mercenaires russes à Markounda

Publié le 14 mars 2022 , 8:10
Mis à jour le: 14 mars 2022 5:54

 

 

Rédigé par Arsène Féimonazoui

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 15 mars 2022

 

Une fois de plus, les mercenaires de Wagner se font à nouveau parler d’eux. Après la préfecture de la Haute-Kotto, c’est le tour  de la préfecture de l’Ouham, dont le chef-lieu est Bossangoa. Et c’est terrible. Une quinzaine des civils, pour la plupart des musulmans, ont été massacrés à Markounda, leurs corps carbonisés. Leurs familles dénoncent un véritable crime crapuleux.

Deux mercenaires russes de Wagner occupant l'État major des rebelles en Centrafrique
Deux mercenaires de Wagner occupant le quartier général des rebelles en Centrafrique

 

Markounda, chef-lieu de la sous-préfecture de la préfecture de l’Ouham, est à nouveau secouée le week-end dernier par les agissements des mercenaires de la société russe Wagner.

En effet, le samedi 12 mars dernier, peu avant 14 heures, les mercenaires russes ont exécuté au moins 17 jeunes artisans et commerçants sur des chantiers miniers de Kota-Gbaya .

« Ce n’était pas une erreur. Ils savaient bien ce qu’ils faisaient. Ce sont bel et bien des civils qu’ils ont exécutés froidement. Mes deux cadets faisaient partie des victimes. Ce sont des commerçants », déclare un parent des  deux victimes. D’après lui, les victimes étaient au nombre de 19, et c’est encore provisoire. Il y’a des cas des blessés qui sont encore à l’hôpital, et leur état nécessite des évacuations ».

Rappelons que ces mercenaires de Wagner, qui combattent au côté de l’armée nationale contre les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC), multiplient des exactions sur les civils, pour la plupart des Peuls ou musulmans, assimilés à tort aux rebelles.

Et à Bangui, personne ne peut se permettre de dénoncer ces nombreux crimes que les hommes de Wagner commettent dans le pays. Pour eux, l’essentiel dont leur pouvoir n’est pas menacé. La vie de la population ne leur dit rien.

 

Corbeaunews Centrafrique (CNC)

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher