Centrafrique : Touadéra humilié à Bruxelles

Publié le 18 mai 2022 , 10:06
Mis à jour le: 18 mai 2022 10:06

 

Rédigé par Jean – Paul Naïba

 

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le jeudi 19 mai 2022

 

Bangui (CNC) – Comme nous pouvons le constater, voici la cinglante réponse de Bruxelles à Touadéra après celle de Paris…. Jamais président d’une république n’aura été reçu avec tant de mépris, de condescendance et d’ignorance protocolaire au siège de la prestigieuse institution européenne à Bruxelles. De mémoire d’hommes qui ont servi, de prêt ou de loin, la coopération dans les deux sens, aucun souvenir ne peut rappeler une telle image qui n’honore pas la République centrafricaine.

Le Président centrafricain Faustin Archange Touadera reçu par des cadres de l'Union européenne à Bruxelle, en Belgique
Le Président centrafricain Faustin Archange Touadera reçu par des cadres de l’Union européenne à Bruxelle, en Belgique

 

De plus, si les deux accompagnateurs en l’occurrence leurs excellences messieurs l’ambassadeur et le ministre d’Etat directeur de cabinet, n’ont trouvé mot à dire pour relever une telle négligence protocolaire, il n’en demeure pas moins que ceux-ci auraient au moins eu, au nom de la République et du peuple centrafricain, le courage de faire constater et demander un meilleur traitement.

 

Il est de coutume , ceci étant, qu’un président de la république étant l’incarnation d’une nation et qu’à ce titre cette institution partenaire lui réserve toujours un honneur qui lui revient et ce, au nom du peuple qu’il représente. À ce titre, quelle que soit la circonstance, un Chef d’Etat est toujours reçu soit par la Présidente de la Commission, soit par le Président du Conseil européen; le ministre en charge de la coopération pour le développement quant à lui sera toujours reçu par le ou les Commissaires européens, selon leur grade et selon leur portefeuille.

 

Ici, l’image que les services de communication de la présidence centrafricaine se sont empressés de publier prouvent à suffisance que notre président de la république est tout simplement négligé, et le mot est faible, pire cela est la démonstration de ce que les observateurs ont toujours pointé, parlant du divorce entièrement consommé entre ce régime et ses partenaires traditionnels et historiques.

 

Mais enfin, deux petits détails croustillants: vous remarquerez que Touadera et ses acolytes sont probablement reçus dans une cafétéria où une pièce banale des services de l’EEAS (Services européens pour les actions extérieures); puis seul le président Touadera dispose d’un carnet de notes et d’un stylo, ni son ambassadeur, ni son dircab n’a rien pour prendre d’éventuelles notes ou observations. Cela voudrait bien dire, s’il faut décrypter une telle image, que la messe est dite… Ils sont plutôt venus entendre un message de fermeté de l’Union européenne dans la bouche de ces pauvres quatre dames de services de bas niveau dans la hiérarchie protocolaire de cette institution, mais compétentes et appelées à faire le job le plus proprement.

 

Alors, pour ceux et celles qui s’apprêtent dit-on à accueillir notre président en grande pompe à Bangui lors de son retour, il serait judicieux de ne pas crier au succès trop vite d’un tel déplacement sans tête ni queue, surtout sans résultat.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher