CENTRAFRIQUE : QUAND BLAISE DIDATIEN KOSSIMATCHI DEFIE LA JUSTICE

Publié le 21 mars 2023 , 7:35
Mis à jour le: 21 mars 2023 12:09

 

Bangui, 21 mars. 23 (CNC) — En République Centrafricaine tout se passe comme si le bon Dieu a déjà oublié les cinq (5) millions d’âmes qui continuent bon gré mal gré de vivre dans la précarité sans précédent. Beaucoup de gens se demandent si réellement la justice existe dans ce pays?

Monsieur Blaise Didatien Kossimatchi, ex-enfant de rue, devenu depuis quelques années le grand griot et milicien du régime du Professeur Faustin Archange Touadera
Monsieur Blaise Didatien Kossimatchi, ex-enfant de rue, devenu griot du régime de Touadera

 

Rédigé par Prisca VICKOS

Publié par Corbeaunews-Centrafrique (CNC), le mercredi 22 mars 2023

 

Le régime de Bangui et son lot d’impunité

 

Des professionnels du droit à ceux qui ne l’ont jamais appris, ni exercé ce métier combien noble, tout le monde sait que  ” Nul n’est au dessus de la loi”. Aussi un Maxime du Rome antique stipule que ” La loi est dure mais c’est la loi”. Cependant, en Centrafrique au moment où les autres autour de nous et dans le monde entier avancent, chez nous, au contraire, tout va en reculant. Nous sommes dans un pays des paradoxes et du contraire comme GONGOLOMASSOKE le dieu des contraires célèbres personnage dans le roman :” L’Etrange Destin de Wangrin” du Malien Amadou Hampate BAH. Un pays des hors la loi, une sorte du jungle dans lequel seul les plus forts dominent et écrasent les plus faibles.

 

Aujourd’hui sous le régime du président TOUADERA, seul ses proches parents Ngbaka mandjia, ses amis et les proches du régime de Bangui vivent paisiblement et décemment en Centrafrique.

Aussi, selon les résultats de nos multiples investigations, pouvoir vivre en Centrafrique sans être inquiété par la justice il, suffit simplement à tel ou tel citoyen lambda de détenir la carte du parti au pouvoir, le  Mouvement Des Cœurs Unis (MCU), une sorte de passeport de l’impunité pour certains alors que le maître de Bangui crie tambours battant : impunité zéro, ce qui n’est aucunement vrai.

Selon les rapports de certaines ONG internationales, beaucoup d’innocents sont arrêtés, jetés en prison au camp de ROUX et à la prison centrale de Ngaragba sans être jugés pendant des années. La plupart de ces détenus ont largement dépassé le délai de leur détention préventive mais ils croupissent en prison injustement.

Ils sont devenus des otages du pouvoir en place alors que des hors la loi, et des bandits de grand chemin  comme Héritier Doneng vivent paisiblement et circulent librement sans être inquiéter à cause de leurs adhésion au parti au pouvoir, le  Mouvement Des Cœurs Unis (MCU).

Monsieur Didatien Kossimatchi
Monsieur Didatien Kossimatchi

 

Kossimatchi et la justice

 

L’un des cas frappant qui retient notre attention et mérite d’être souligné est celui de Monsieur Blaise Didacien KOSSIMATCHI,  Coordonnateur National de la plateforme Galaxie Nationale.

Ce truand défie les magistrats, les avocats les huissiers de justice sans être inquiété.

Tout le monde dans Bangui s’interroge et se dit très indigné de voir circuler librement Monsieur Kossimatchi sous l’œil bienveillant de ses maîtres actuel, qui sont des barons du régime de TOUADERA.

Monsieur Kossimatchi alias S’ENFOU LA MORT incendie des biens publics et privés dans la ville de Bangui. Ce dernier est à l’origine de beaucoup de cas d’enlèvements, des Gbaya membres du groupe ethnique de l’ancien président François Bozizé aussi bien que de certains militants des partis politiques de l’opposition démocratique jugés hostiles au régime en place.

Tel un chien enragé, Monsieur Kossimatchi n’a d’égard pour personne. Allant des anciens dignitaires, des présidents des partis politiques de l’opposition démocratique aux professionnels du corps judiciaire, Monsieur Kossimatchi avec sa langue de vipère les insultes, les menace d’enlèvements.

L’exemple criant de l’une des menaces est celui de son dernier entretien téléphonique avec l’huissier de justice maître BAIDOU. La bande sonore de cette conversation électrique demandant au maître BAIDOU de se rendre un samedi dans l’assemblée générale du mouvement Galaxie Nationale pour y être corriger par la base de son mouvement, continue de circuler encore sur les réseaux sociaux.

 

Kossimatchi, super gendarme

 

Tellement sûr de lui, ce dernier se rend régulièrement à la Section de Recherches et d’d’investigations (SRI) avec des milices armées du pouvoir les Requins pour libérer des bandits arrêtés pour des motifs louches dont il est de fois impliqué.

A ce jour, des centaines de plaintes le concernant souffrent sans jugement au Tribunal de Grande Instance de Bangui (TGI) de Bangui, pour motif de refus de se présenter en justice pour y être juger. Jamais le Procureur de la République n’ose décerné un mandat d’amener contre Monsieur Kossimatchi le contraignant à se présenter en justice.

Considéré comme étant l’intouchable du système d’injustice du pouvoir de Bangui, Monsieur Kossimatchi en dépit de tout se rend régulièrement au ministère de la justice pour rencontrer le ministre d’État monsieur Arnaud Djoubaye ABAZENE dans son cabinet ministériel.

Avant de s’y rendre, ce dernier porte toujours par devers lui son pistolet de marque Russes qui lui a été doté par les mercenaires Russes de Wagner pour des loyaux services rendus.

A dire vrai, la circulation libre de Monsieur Blaise Didacien KOSSIMATCHI dans la ville de Bangui est un sujet qui alimente beaucoup de causeries et débats parmi les Banguissoises et Banguissois ces derniers temps.

Et ceci prouve à suffisance que la justice Centrafricaine est au solde du pouvoir et que celle ci n’est pas du tout indépendante. Or un pays sans justice équitable pour ces citoyens est comparable à un volcan en ébullition lente, qui tôt ou tard pourrait être en irruption. Car nul n’est au dessus de la loi.

 

Affaire à suivre !!!

 

 

Corbeaunews Centrafriquev

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher