Assassinat de 9 exploitants chinois sur le site minier de Chimbolo, forte réaction de la MDSP

Publié le 21 mars 2023 , 7:30
Mis à jour le: 21 mars 2023 6:02

Réaction de la MDSP sur l’assassinat de 9 exploitants chinois sur le site minier de Chimbolo

 

Bangui, 21 mars. 23 (CNC) — 9 exploitants miniers chinois ont été assassinés le 19 mars 2023 sur le site minier de l’entreprise Gold Coast Group, dans la région de Bambari en République Centrafricaine. La Marche pour la Démocratie et le Salut du Peuple (MDSP), parti politique d’obédience sociale démocratie, a condamné fermement cet acte odieux et exprime ses condoléances les plus attristées aux familles et aux proches des victimes. La MDSP s’interroge sur la précipitation du gouvernement centrafricain à accuser la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) d’être l’auteur de ce crime, et demande la mise en place d’une enquête sérieuse et méthodique avant de pointer du doigt les responsabilités des uns et des autres.

Dominique Désiré ERENON
Dr. Dominique Désiré ERENON

 

Rédigé par la rédaction

Publié par Corbeaunews-Centrafrique (CNC), le mercredi 22 mars 2022

 

Réaction de la MDSP sur l’assassinat de 9 exploitants chinois sur le site minier de Chimbolo

 

La MDSP exhorte les Députés de la Nation à constater l’échec du Gouvernement en matière de sécurité et à le sanctionner en votant une motion de censure. La recrudescence de l’insécurité généralisée en République Centrafricaine peut avoir des conséquences désastreuses sur l’intégrité physique, la tranquillité des populations et la sécurité des investisseurs étrangers dans le pays.

La MDSP estime que le Gouvernement a fait preuve d’imprudence et de légèreté en désignant aussi rapidement un coupable sans mener des investigations et enquêtes préalables. Dans une telle confusion due à la présence de nombreux groupes rebelles et de mercenaires rwandais et du groupe Wagner, le Gouvernement a négligé l’existence de ces derniers qui s’adonnent à des exactions et à la prédation de nos ressources naturelles. En désignant aussi rapidement la CPC comme coupable, le Gouvernement a oublié que les groupes rebelles écument et régentent encore des pans entiers du territoire centrafricain et occupent des fonctions gouvernementales sans être dissous.

La MDSP tient le Gouvernement politiquement responsable de l’assassinat de ces neuf exploitants miniers chinois, faute d’une politique sécuritaire efficace intégrant la prévention des risques. Les Centrafricains réalisent ainsi, à leurs dépens, que la sécurité à 100 % sur la terre de leurs ancêtres n’est qu’un triomphalisme retentissant du Gouvernement dans des émissions propagandistes.

La MDSP exhorte également le gouvernement à intégrer la prévention des risques dans sa politique sécuritaire pour assurer l’intégrité physique, la tranquillité des populations centrafricaines et la sécurité des investisseurs étrangers dans le pays. Enfin, la MDSP demande aux députés de la nation de constater l’échec du gouvernement dans la sécurisation du pays et de le sanctionner en votant une motion de censure.

 

 

Corbeaunews Centrafriquev

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

Aucun article à afficher