Centrafrique : nouvelle incursion des mercenaires russes à la maternité du camp Kassaï, panique générale

Publié le 10 mai 2022 , 8:09
Mis à jour le: 10 mai 2022 3:29

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 11 mai 2022

 

Bangui (CNC) – Il y’avait plus de peur que de mal. Cette fois, les mercenaires russes semblaient chercher une personne qui n’était pas présente cette nuit à la maternité du camp Kassaï. C’était une situation vraiment effrayante pour les deux infirmières en garde au moment de l’incursion de ces hommes de Wagner.

Un véhicule russe est aperçu dans les rues de Bangui, en Centrafrique, le 15 octobre 2020. PHOTO / CAMILLE LAFFONT / AFP  
Un véhicule des mercenaires russes en patrouille dans les rues de Bangui, en Centrafrique, le 15 octobre 2020. PHOTO / CAMILLE LAFFONT / AFP  

 

Selon des informations recueillies, c’était dans la nuit du vendredi à samedi 7 mai 2022 que deux mercenaires de la société russe Wagner, en slip, pistolet à la hanche, ont quitté leur base située à quelques mètres de l’infirmerie du camp Kassaï, dans le septième arrondissement de Bangui pour se diriger vers la maternité. Mais au moment de leur arrivée, il y’avait deux infirmières qui étaient présentes dans la salle, mais il n’y avait aucune accouchée.

Les deux infirmières, voyant ces deux hommes de Wagner entrer sur elles, se sont mises à paniquer. L’autre a failli sauter par la fenêtre pour s’évader, mais elle a dû se calmer très vite.   Après quelques minutes, les deux mercenaires ont dû se retirer tranquillement de la maternité sans faire du dégât.

Interrogée par CNC, l’une des infirmières affirme à CNC qu’elles avaient peur parce que ces gars de Wagner n’ont pas de pitié. En plus ils étaient en slip. Ce qui prouve qu’ils ont l’intention de faire quelque chose, mais leur cible n’était pas présent cette nuit à la maternité.

Il y’a lieu de rappeler que le mois dernier, à la maternité du camp Henri Izamo de la gendarmerie, trois mercenaires de Wagner avaient commis un acte de viol et d’attouchement sexuel  sur des malades et de sage-femme.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher