Centrafrique : l’UPC renforce ses positions militaires dans le centre et le nord du pays

Publié le 12 avril 2022 , 8:07
Mis à jour le: 11 avril 2022 2:02

 

Rédigé par Bertrand Yékoua

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 12 avril 2022

 

Bangui (CNC) – Où s’arrêtera le groupe de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC) de l’autoproclamé chef – rebelle Ali Darassa ?  De nombreuses attaques conduites contre des véhicules des particuliers, des véhicules humanitaires et militaires par les rebelles de l’UPC, membre de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) mettent en lumière  le retour de ce mouvement armé dans les régions de l’Ouaka, de la Haute-Kotto et de la Basse-Kotto. Les humanitaires redoutent un accroissement de la violence dans les prochains jours dans le pays.

Le chef rebelle Ali Darassa et ses hommes dans la localité de Bambari en février 2022
Le chef rebelle Ali Darassa et ses hommes, ici dans la localité de Bambari en février 2022

 

D’après des différentes sources militaires recoupées par la rédaction de Corbeaunews Centrafrique (CNC), ces éléments rebelles de l’UPC se regroupent en ce moment dans la sous-préfecture de Mingala, précisément à kolo, située à 150 km de BRIA.

Les populations et les organisations humanitaires redoutent une explosion de violence dans les prochains jours.

« Peut-être, ils vont sévir dans les préfectures de la Ouaka , basse Kotto et la haute Kotto, car leur présence est signalée toujours un peu partout dans ces zones citées », déclare à CNC un responsable humanitaire.

Concernant le chef rebelle Ali Darassa, dont sa tête est mise à prix par les autorités centrafricaines, sa présence est signalée entre Mbomou et Basse-Kotto avec une centaine d’hommes armés.

 

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher