Centrafrique : la volte-face indigne  de Simplice Mathieu Sarandji

Publié le 6 novembre 2022 , 7:12
Mis à jour le: 6 novembre 2022 11:46

 

Pitoyable, indigne, minable, les Centrafricains dézinguent la volte-face du Président de l’Assemblée nationale , l’honorable Simplice Mathieu Sarandji sur son prétendu soutien apporté au projet de la nouvelle constitution initiée par le Président de la République, le désormais dictateur de Bangui Faustin Archange Touadera.

Le Président de l'assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji, le 3 octobre 2022
Le Président de l’assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji, le 3 octobre 2022

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le vendredi 4 novembre 2022

 

volte-face indigne  de Simplice Mathieu Sarandji

 

Considéré comme l’un des détracteurs du projet de la modification de la constitution initié par le Président de la République, le député de Baoro, l’honorable Simplice Mathieu Sarandji, après son retour de Moscou en Russie le mois dernier, change radicalement de posture et fait un virage spectaculaire et indigne. Il a convoqué le conseil politique de son parti la semaine dernière, et tient des propos malhonnêtes et controversés dignes des enfants de la rue.

« Je pense qu’il est tout à fait normal que nous puissions changer  nos fusils d’épaule. Faudrait pas raisonner qu’en termes de révision  de la constitution. Il faut revoir cette constitution, il faut réécrire  cette constitution, bien entendu, dans l’intérêt de nos coopérations. Il faudrait qu’il en soit ainsi.  C’est  pour ça que le mouvement des cœurs unis (MCU), parti qui a le souci du vécu de nos populations qui n’a pas véritablement les moyens de vivre comme nous le souhaitons, il me semble que, entre autre, la situation de notre constitution pour pouvoir revoir  complètement les fondamentaux de ce qui gère notre pays », déclare de manière confuse à la presse le Président de l’Assemblée nationale  Simplice Mathieu Sarandji lors du conseil politique de son parti, les cœurs unis. (volte-face indigne  de Simplice Mathieu Sarandji).

À lire aussi : Marche pour le référendum, une réunion des députés de la majorité à l’hôtel Azimut tourne au fiasco

 

La modification de la constitution ne signifie pas un troisième mandat

 

Pour l’honorable de Baoro, la modification de la constitution ne signifie pas donner la carte blanche d’un troisième mandat au Président de la République.

« Il y’en a qui disent  que revoir la constitution, revisiter   la constitution, réécrire la constitution, modifier la constitution et l’autre encore, c’est donner carte blanche au Président Touadera  de briguer un troisième mandat. Est-ce que c’est lui qui a dit? Cela sort d’où que de dire que vouloir modifier la constitution c’est vouloir absolument donner  l’occasion au Président Touadera  de briguer un troisième mandat. Il ne l’a jamais dit. Il ne faudrait pas lire dans la pensée des hommes. Nous ne sommes pas Dieu pour lire dans le cœur, dans l’esprit  dans l’âme d’une créature. Il ne l’a jamais dit. C’est tous ensemble que nous allons accorder notre contribution  à la réécriture de cette constitution. Le MCU n’avance pas en mode dispersé.  Le MCU est d’accord pour qu’on revoie  cette constitution », assure Simplice Mathieu Sarandji. (volte-face indigne  de Simplice Mathieu Sarandji).

Pour les Centrafricains, le Président de l’Assemblée nationale  ne fait que réciter ce que Fidèle Gouandjika avait dit avant d’être repris par le chef milicien Héritier Doneng. Pour eux, la constitution du 30 mars 2016 coûte énormément de l’argent à l’État. Il faut donc nécessairement la dégrossir ou la modifier complètement.

À lire aussi : Le sort du Président Touadera, désormais, comme un œuf entre les mains de Simplice Mathieu Sarandji

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

mail.com

Aucun article à afficher