Centrafrique : enlèvement de l’adjudant Stéphan Konamna, ex-chauffeur de Bozizé par les miliciens « Requins »

Publié le 19 juillet 2022 , 8:13
Mis à jour le: 19 juillet 2022 8:22

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 20 juillet 2022

 

Bangui (CNC) – L’adjudant Stéphan Konamna, ex-chauffeur du commandement de l’ex-Président  François Bozizé a été  arrêté par les miliciens requins au Km5 dans une circonstance trouble. L’homme est actuellement détenu dans une prison secrète. Il n’a jamais fait signe de vie depuis son arrestation,  et sa famille  s’inquiète sérieusement pour sa vie.

L'adjudant Stéphane Konamna , enlevé par les forces spéciales dites "requins"
L’adjudant Stéphane Konamna , enlevé par les forces spéciales dites « requins »

 

Depuis 2020, particulièrement après le retour au maquis de l’ancien Président François Bozizé, plusieurs membres de sa famille, mais également ses anciens collaborateurs, militaires comme civils, avaient été interpellés, d’autres ont été simplement exécutés par les miliciens du pouvoir, les « requins ».

Monsieur Stéphan Konamna, qui est sous-officier supérieur de forces armées centrafricaines (FACA), faisait partie des anciens proches collaborateurs de l’ancien Président  François Bozizé à recevoir des menaces des miliciens « requins ». L’homme reçoit sans cesse des visites des hommes lourdement armés chez lui au quartier Gobongo, dans le quatrième arrondissement de Bangui, à tel point qu’il a dû quitter son domicile pour aller se retrancher vers Bimbo, au quartier Boeing.  Il cesse d’aller au travail, et s’occupe de son jardinage pour vivre sa famille.

 

Piège et arrestation

Durant près de deux ans, l’adjudant Stéphan Konamna faisait tourner ses activités sans lever de soupçon sur lui. Il évite aussi de se rendre au centre-ville sans urgences absolues. Mais un jour, son ancienne copine, la petite sœur d’un capitaine de la garde présidentielle l’a appelé sur son mobile. La fille lui parlait comme si de rien n’était. Elle demande à l’adjudant où se trouve – t -il, car cela fait un bon moment qu’elle ne l’a pas vu. L’adjudant lui répond qu’il se trouve toujours à Bangui. La fille a fait des petits malins de s’étonner.  Ainsi, le lendemain, elle lui fixe un rendez-vous au marché KM5 pour aller manger ensemble des méchouis.  L’adjudant accepte et tombe dans le piège des requins.

C’est ainsi que le jour du rendez-vous, les miliciens se sont placés tout au coin et mettre la main sur l’adjudant Stephan Konamna.

 

Détention secrète

Après son arrestation, l’adjudant est amené dans un endroit inconnu. Il ne fait aucun signe de vie à sa famille qui s’inquiète énormément de sa vie. A-t-il déjà été tué ? Probablement pas encore. De recherche a été menée en vain à la section de recherche et d’investigation de la gendarmerie. Dans des commissariats, toujours pareils. Mais des sources militaires ont affirmé à CNC qu’il aurait été placé dans une cellule d’isolement au sein de la base militaire du RDOT, à la sortie nord de la capitale. Mais difficile de confirmer cette information.

Il y’a lieu de préciser que l’adjudant Stéphan Konamna ne fait pas partie d’un quelconque groupe armé. Il a simplement peur de sa vie en évitant d’aller au travail, tout comme bon nombre de ses collègues militaires qui ont été interpellés, puis relaxer par la justice il y a quelques mois pour insuffisance de preuve.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher