Centrafrique : blessé à Dimbi, le général de l’UPC  Ousman Abakar alias Sisankeri est mort

Publié le 21 juillet 2022 , 8:09
Mis à jour le: 20 juillet 2022 1:05

 

Rédigé par Bertrand Yékoua

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le vendredi 22 juillet 2022

 

Bangui (CNC) – L’autoproclamé général de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), monsieur Ousman Abakar, de son nom de guerre Sisankeri, blessé dans l’attaque de la ville de Dimbi, dans la Basse-Koto, le dimanche 3 juillet dernier,  vient de succomber de ses blessures, a-t-on appris des sources sécuritaires proches de l’UPC.

Les combattants rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC). CopyrightCNC
Les combattants rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC). CopyrightCNC

 

Mort du général Ousman Abakar

 

L’homme était le commandant téméraire  de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC) dans la ville de Kouango, chef-lieu de l’une des cinq sous-préfectures de la préfecture de l’Ouaka, située à 139 kilomètres au sud-ouest de Bambari. Mais en 2021, suite à la reprise de la ville par les forces gouvernementales,  l’homme s’est replié avec ses hommes dans les environs de Dimbi, dans la préfecture de la Basse-Kotto.

Mais le 3 juillet dernier, vers 4 heures du matin, lui et ses hommes ont attaqué les positions de l’armée nationale à Dimbi. L’affrontement était violent. Les mercenaires russes, les Casques bleus de la Minusca de passage dans la ville et les soldats           Forces armées centrafricaines (FACA) ont pu repousser l’assaut des rebelles, tuant au passage 12 assaillants, dont le général de l’UPC Hassan Senoussi, le remplaçant  du défunt général de l’UPC Shorongo, ex-Comzone   de Gouya. Aussi, lors de l’attaque, environ 5 rebelles auraient été blessés par balles, dont le général de l’UPC  Ousman Abakar alias Sisankeri. Mais près de trois semaines après l’attaque, le général de l’UPC  Ousman Abakar alias Sisankeri vient de succomber de ses blessures, portant le nombre des rebelles tués à 13, si l’on en croit au chiffre avancé par l’État-major des armées.

Malgré ce lourd bilan, l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC)

N’ont pas  hésité à planer des rumeurs sur une possible nouvelle offensive de la ville de Dimbi. Pour eux, il faut à tout prix venger la mort de ses généraux.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher