BANGUI, CE VILLAGE POTEMKINE : Une Politique Inondée de Tromperie

Publié le 19 juillet 2023 , 7:10
Mis à jour le: 19 juillet 2023 3:30

BANGUI, CE VILLAGE POTEMKINE : Une Politique Inondée de Tromperie

 

Le terrain football de l'UCATEX, où devrait se tenir un meeting du Président Touadera, est inondé à quelques heures de l'évenement
Le terrain football de l’UCATEX, où devrait se tenir un meeting du Président Touadera, est inondé à quelques heures de l’évenement

 

 

Bangui, 20  juillet 2023 (CNC) – La scène d’inondation du terrain de l’UCATEX où devait se dérouler un meeting du MCU pour le oui au référendum illégal et contesté du 30 juillet prochain a suscité en moi un clin d’œil historique à la Russie, un modèle dont le Président Touadera s’inspire pour prétendument “approfondir” la démocratie et garantir les libertés. Ironiquement, cela se fait au grand dam des jaloux de l’opposition démocratique, qui, selon lui, ne sont pas de véritables Centrafricains et commettent l’ultime trahison en étant des bi-nationaux !

 

Le concept du Village Potemkine fait référence à un trompe-l’œil, à un moyen de dissimuler la misère. C’est le nom d’un dignitaire de l’empire russe qui cherchait à cacher les souffrances du peuple en Crimée lors de la visite de l’impératrice en construisant des villages entiers en carton-pâte, de véritables décors de façade.

 

Bangui sous les eaux démontre clairement que le pouvoir en place ne parvient pas à dissimuler les souffrances du peuple. Il échoue à imiter son modèle russe. Après près de huit ans de règne, le résultat est là, éclatant d’échec !

 

Maître Crépin Mboli-Goumba : J’ai d’ailleurs lu avec intérêt un article d’un journal étroitement lié au Palais de la Renaissance, qui déplore la solitude du Président Touadera dans sa campagne référendaire et blâme son entourage pour ne pas l’aider.

 

Sur ce point, nous sommes au moins d’accord : la solitude du Président Touadera. Son entourage est absent, tout comme le peuple. Et cette solitude n’est pas seulement liée au référendum. Elle est avant tout intellectuelle, politique et diplomatique. Tel un Village Potemkine, le pouvoir exhibe les mêmes personnes payées 2000 francs CFA, de rassemblement en rassemblement, des compatriotes pauvres dont le visage sans joie reflète la misère que le pouvoir exploite. Mais l’illusion ne peut durer éternellement.

 

Il y a cependant quelque chose qui devrait rassurer la partie debout de notre peuple, l’écrasante majorité qui souffre. Le fonctionnement du pouvoir le condamne à disparaître.

 

Parce que ce sont les idées qui dirigent le monde, même dans les pires dictatures.

 

Parce que même ces dictatures s’appuient sur les esprits les plus brillants, bien que corrompus, pour perdurer.

 

Parce que les idées sont portées par l’intelligence.

 

Parce qu’il n’y a pas d’égalité en matière d’intelligence.

 

Parce que les insultes, signe flagrant d’un manque d’éducation et marque de fabrique des “penseurs” du régime, ne peuvent pas se substituer à l’intelligence.

 

Parce que le régime a choisi de promouvoir les individus les plus abjects du pays et ceux qui incarnent une morale bancal, nous privant de tout repère.

 

La suite dépend de nous. De notre détermination. De notre humilité à reconnaître froidement les batailles perdues et de notre aptitude à en chercher les causes, pour être encore plus déterminés et sauver la démocratie, la nation et l’âme de notre peuple.

 

 

Par la rédaction du CNC

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer nos groupes  WhatsApp :

CNC Groupe 1

CNC groupe 2

Groupe Infos

 

Rappelons que dans les deux premiers groupes, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher