20 cadres du ministère de l’administration du territoire formés pour vulgariser les lois sur le découpage administratif

Publié le 10 février 2022 , 6:57
Mis à jour le: 10 février 2022 2:47

 

Bangui, 11 février 2022 (Corbeaunews – Centrafrique ) – La MINUSCA et le ministère de l’administration du territoire ont initié les 08 et 09 février 2022 une formation à l’endroit de 20 cadres du ministère pour la vulgarisation des lois portant collectivités territoriales et circonscriptions administratives en Centrafrique. Le ministre de l’Administration du territoire, Bruno YAPANDE et la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Coordonnatrice résidente et humanitaire, Denise Brown, ont ouvert les travaux au siège du ministère à Bangui.

20 cadres du ministère de l’administration du territoire formés pour vulgariser les lois sur le découpage administratif

 

S’exprimant sur l’importance de ces lois, Denise Brown a déclaré que « ces lois sont fondamentales pour la préparation des élections locales ». Elle a également souligné l’«importante contribution du ministère» pour la création des conditions nécessaires à l’organisation de ces élections.

Le ministre de l’Administration du territoire a de son côté renchérit que ces lois « visent à renouveler le contrat social entre l’Etat et la population ainsi qu’une gouvernance locale inclusive qui constitue une réponse aux multiples crises militaro-politiques que connait la République centrafricaine depuis plus de deux décennies ».

La formation a concrètement consisté à définir des messages-clés et le contenu des sensibilisations et séances de vulgarisation sur lesdites lois.

Selon Euloge Vondo-Berime, directeur de la décentralisation au ministère de l’administration du territoire, « Il fallait dans un premier temps que les communicants du ministère soient formés sur les différentes méthodes de communication parce que nous allons nous adresser à des publics cibles différents ; donc il faut maitriser toutes les techniques de communications pour préparer des messages-ciblés ».

« Cet atelier nous a aidé à nous préparer avant de descendre sur le terrain pour la vulgarisation de ces deux nouvelles lois. Nous avons été édifiés sur plusieurs thématiques, par exemple le principe de libre administration qui ne veut pas dire indépendance pour les collectivités territoriales parce que nous sommes dans un Etat unitaire, laïque et indivisible», a déclaré quant à elle Clarisse Bella, cheffe de service au secrétariat commun du ministère.

Ces cadres du ministère, formés avec l’appui technique et financier de la MINUSCA, ont désormais pour mission de vulgariser à Bangui et dans toutes les préfectures du pays ces nouvelles lois adoptées respectivement en 2020 et 2021. 20 sessions de vulgarisation auprès des autorités administratives et locales ainsi que des responsables des services déconcentrées des Ministères sont déjà prévues ainsi que 89 sessions de sensibilisation des communautés, le tout, à réaliser en six mois, pour un budget d’environ 49 millions de FCFA.

 

Avec la Minusca

Aucun article à afficher