1er décembre 2022, l’URCA de l’opposant Dologuélé appelle au boycott des festivités  

Publié le 21 novembre 2022 , 7:00
Mis à jour le: 21 novembre 2022 4:55

 

 

(République centrafricaine) – L’union pour le renouveau centrafricain (URCA) de l’opposant Dologuélé demande à ses sympathisants de s’abstenir des festivités du 1er décembre prochain. C’est dans un communiqué du 19 novembre, il estime que l’environnement sociopolitique qui est aujourd’hui offert aux Centrafricaines se situe aux antipodes de la République conçue et proclamée par le Président Barthélemy Boganda, ainsi que des attentes des populations.

Défilé militaire du 01 mai 2019 sur l'avenue des martyrs à Bangui. Photo CNC / Anselme Mbata
Défilé militaire du 01 mai 2019 sur l’avenue des martyrs à Bangui. Photo CNC / Anselme Mbata

 

Rédigé par D. Y. Ibrahim

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le 22 novembre 2022

 

Selon le bureau politique de l’union pour le renouveau centrafricaine (URCA), Il est de tradition républicaine de célébrer chaque année le 1er décembre, jour de la proclamation de la République centrafricaine.

« La République ainsi proclamée devrait s’incliner à travers une quête permanente du bien-être des citoyens, dans un climat convivial et démocratique. Or, force est de constater que l’environnement sociopolitique qui est aujourd’hui offert aux Centrafricaines se situe aux antipodes de la République conçue et proclamée par le Président Barthélemy Boganda, ainsi que des attentes des populations », estime l’URCA dans son communiqué de presse publié samedi.

En effet, d’après cette organisation politique de l’opposition, à l’extrême pauvreté s’est rajouté un coup d’état institutionnel, la violation permanente de la Constitution et des libertés publiques, la création et l’utilisation des milices au service du pouvoir, les menaces sur l’intégrité physique des leaders de l’Opposition démocratique, le pillage à ciel ouvert des ressources minières et financières du pays, etc. …

« Face à ce chapelet de malheurs, l’URCA a exigé la démission de Monsieur Faustin Archange Touadera des fonctions de Président de la République centrafricaine, ou à défaut, sa traduction devant la Haute Cour de Justice pour parjure et haute trahison », déclare le bureau politique de l’URCA qui juge que suite à cette exigence, les militantes et militants de l’URCA demeurent mobilisés afin de faire barrage à l’extinction définitive de la démocratie. Ils ne prendront donc pas part au défilé du 1er » » décembre 2022 organisé par un pouvoir  qui s’est donné pour mission de détruire tous les fondements de la République.

À lire aussi : LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT TOUADERA POUR UNE ALTERNANCE DÉMOCRATIQUE PAISIBLE EN CENTRAFRIQUE

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

 

 

Aucun article à afficher