Troisième mandat, la chasse à l’homme commence, les leaders du G16 pourchassés par les milices du pouvoir en Centrafrique

Publié le 13 juin 2022 , 8:08
Mis à jour le: 13 juin 2022 5:58

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mardi 14 juin 2022

 

Bangui (CNC) – Le Président Faustin Archange Touadera, qui s’apprête à réviser la constitution du 30 mars 2016 afin de lever le verrou limitant à deux le mandat présidentiel,  chasse désormais  ses opposants, y compris certains activistes de la société civile ayant ouvertement critiqué son projet de la modification de la constitution.

Un mercenaire Wagner garde du corps du Président Touadera
Un mercenaire de Wagner, garde du corps du Président Touadera. Ici à Boali lors de l’inauguration de Boali 2.

 

Ainsi, le groupe d’action des organisations de la  société civile  pour la défense de la constitution du 30 mars 2016, à travers son coordonnateur international, le Pr Jean-François AKANDJI-KOMBÉ, dénonce, dans un communiqué de presse en date du lundi 13 juin 2022, la multiplication des attaques contre ses leaders.

Selon cette organisation, depuis quelques jours, on assiste à une succession d’attaques visant les leaders du Groupe d’action des organisations de la Société Civile pour la défense de la Constitution (G-16).

« Parmi celles-ci :

Les propos du conseiller spécial du Chef de l’État centrafricain, Monsieur Fidèle GOUANDJIKA, dans le très suivi débat politique de la Radio Ndékèluka en date du 11 juin 2022, appelant à l’arrestation de la Conseillère Technique et Juridique du G-16, Maître Arlette SOMBO-DIBELE, pour les positions prises par elle contre le coup d’État constitutionnel lors de ce débat ».

Le G16 dénonce également l’appel de « Galaxie nationale »>, plateforme de soutien au Président TOUADERA dirigé par M. Didacien KOSSIMATCHI, à l’arrestation du Coordonnateur national du G-16, M. Karl BLAGUE, à travers un communiqué en date du 12 juin 2022 ;

« La chasse à l’homme contre le même coordonnateur national du G-16, M. Karl BLAGUE, menée par les milices du groupe «  Galaxie nationale «  et par la milice présidentielle « Les Requins », à la suite de son interview sur Radio Ndékèluka ».

Le G-16 condamne fermement ces attaques contre des citoyens dont le seul crime est d’avoir exercé leurs droits constitutionnels à la liberté d’opinion, d’expression et d’association.

Il alerte de manière pressante les communautés nationales, africaines et internationales sur les dérives toujours plus dictatoriales et criminelles du régime en place à Bangui.

« Le G-16, attache au respect scrupuleux de notre Constitution et à la restauration dans notre pays des valeurs démocratiques véritables, poursuivra sans faiblir son combat jusqu’à ce que soient atteints ces deux objectifs, dans l’intérêt du Peuple centrafricain. Et appelle tous les compatriotes patriotes à le rejoindre ».

 

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher