TOUADERA TOTALEMENT DEPASSE PAR LES FAUCONS DE SON ENTOURAGE

Publié le 6 avril 2020 , 4:51
Mis à jour le: 6 avril 2020 4:51
Anicet Georges Dologuele - le chef de file de l'opposition démocratique - reçut par Touadera le 28 janvier à la Présidence de la République
Anicet Georges Dologuele, le chef de file de l’opposition démocratique, reçut par Touadera le 28 janvier à la Présidence de la République

 

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

 

Bangui ( République centrafricaine ) – Avant le retour clandestin au pays de l’ex président François BOZIZE YANGOUVONDA en décembre 2019, le président Faustin Archange  TOUADERA faisait face depuis environ trois  ans à opposition politique récemment autour d’une coalition dite COD-2020 dont Anicet DOLOGUELE revendique la direction. La caractéristique principale de certains de politiciens bien connus des Centrafricains est leur médiocrité et mauvaise moralité mais paradoxalement, ceux-ci aspirent à diriger au plus haut niveau la République centrafricaine. Leur dénominateur commun est la haine viscérale qu’ils vouent à TOUADERA. Dès que BOZIZE YANGOUVONDA est rentré au bercail dans les conditions que l’on sait, ces soi-disant opposants se sont immédiatement sabordés pour aller lui faire allégeance et tels des moutons de Panurge, lui obéissent au doigt et à l’œil en prenant aveuglément fait et cause pour lui. La preuve en est par exemple la ridicule visite prétendument de « soutien » que ces politiciens ont cru devoir aller rendre à leur vedette qui aurait échappé vendredi 3 avril à une « tentative d’arrestation ».

Contre toute logique et en dehors de tout bon sens,  c’est à l’endroit du seul parti politique dont le soutien a été décisif pour son élection au second tour de la présidentielle de 2015, à savoir le MLPC avec lequel une alliance politique a été signée et qui demeure en vigueur jusqu’ici, que certains faucons du régime de TOUADERA s’acharnent.

Comment comprendre en effet que ce soit contre le MLPC, ce parti allié qui soutient le président TOUADERA que les coups les plus durs soient portés par un certain nombre d’individus qui se réclament du locataire du palais de la Renaissance sans que celui-ci ne daigne piper mot. !

Comment expliquer que des énergumènes comme ZAMA Javon PAPA puisse aller jusqu’aux antennes de Radio Centrafrique déverser impunément des torrents d’insultes contre Marti ZIGUELE, président de ce même parti allié sans que le pouvoir en place ne s’en émeuve un seul instant. !

Comment comprendre que Dieudonné NDOMATE, ministrion anti-balaka, pris en flagrant délit de réunion avec plus d’une cinquantaine de bandits criminels à son domicile par ces temps de coronavirus, soit encore au gouvernement de la République alors que plusieurs participants à cette réunion sont poursuivis pour « association de malfaiteurs, complot, atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat » excusez du peu, depuis lors sous les verrous !

Comment expliquer qu’on ait laissé passer tout le week-end à la SRI, en attendant une ultime confrontation lundi 6 avril avec son chef de cabinet, le ministre délégué aux affaires étrangères Chancel SEKODE du MLPC, qui a été longuement auditionné par le parquet vendredi dernier dans cette ténébreuse affaire de délivrance par le ministère des affaires étrangères de passeport diplomatique à des malfrats. Aussi bizarre que cela puisse l’être, dès la mise en détention préventive du ministre délégué SEKODE, sa collègue titulaire des affaires étrangères Sylvie BAIPO TEMON fait barricader la porte du bureau de SEKODE tout en faisant changer les serrures de la porte. Est-elle déjà au courant du dénouement ou du verdict de cette affaire ?

Pourquoi faire subir toutes ces humiliations au seul parti allié qui est le MLPC qui continue de soutenir TOUADERA ? Lorsque le président du MLPC Martin ZIGUELE et sa suite composée de plusieurs députés de la nation ont failli être abattus par les criminels des 3R en février dernier dans l’Ouham-Pendé, non seulement le parti du président TOUADERA ne s’en est pas ému une seule seconde mais mieux, certains membres du gouvernement se sont plutôt fait l’avocat des 3R de l’assassin de SIDIKI ABASS.

Pourquoi c’est au seul MLPC, parti allié, qu’on fait avaler des couleuvres alors que peu de cas est fait aux leaders des partis membres du COD 2020 qui pourtant, tirent à tout moment à boulets rouges sur le président TOUADERA et son parti le MCU.

Il est de notoriété à Bangui que c’est le ministre chargé du secrétariat général du gouvernement, Maxime BALALOU qui a introduit en RCA  un truand ivoiro-burkinabé et anti français dénommé Harouna DOUAMBA que ce même BALALOU a imposé à l’ex PM Mathieu SARANDJI, lequel l’a recommandé à TOUADERA. Ce dernier pourtant assez réservé au début s’est laissé dépasser par l’ampleur des dégâts occasionnés par cette bande de voyous prédateurs, qui n’ont eu de cesse de siphonner le trésor public s’octroyant tous les marchés par l’entremise de l’ONG ANA de DOUAMBA.  C’est le point de départ d’activités politico-financières mafieuses de ce groupe de malfrats. L’affaire de délivrance des passeports diplomatiques frauduleux est un maillon de la chaîne de fausseté à laquelle appartient bel et bien Sylvie BAIPO TEMON de par ses relations amicales et intéressés avec Harouna DOUAMBA

Pourquoi c’est au seul MLPC, parti allié, qu’on fait avaler des couleuvres alors que peu de cas est fait aux leaders des partis membres du COD 2020 qui pourtant, tirent à tout moment à boulets rouges sur le président TOUADERA et son parti le MCU.  Il est temps pour TOUADERA de se ressaisir. Le rôle des faucons extrémistes qui le caporalisent est évident et il doit les écarter. Leur chef de file est Simplice Mathieu SARANDJI qui est en train de conduire TOUADERA droit dans le mur. Viennent ensuite, Arthur Bertrand PIRI, Sani YALO et autre Evariste NGAMANA.

 

 

 

Aucun article à afficher