Touadera, Sarandji et Danièle Darlan : le règlement de compte commence

Publié le 11 octobre 2022 , 8:15
Mis à jour le: 11 octobre 2022 6:00

 

Touadera, Sarandji et Danièle Darlan : le règlement de compte commence , mais jusqu’à  quand?

Dans un arrêté du ministère de la fonction publique rendu public ce mardi après-midi, monsieur Simplice Mathieu Sarandji, professeur de géographie, et madame Darlan, professeure de droit public à l’université de Bangui, ont été admis définitivement à la retraite. Un règlement de compte en douceur qui commence. La suite sera impitoyable!

De gauche à droite, le chef de l'État Faustin Archange Touadera et Madame Dominique Darlan, Présidente de la cour constitutionnelle de Centrafrique. Photo montage CNC.
De gauche à droite, le chef de l’État Faustin Archange Touadera et Madame Dominique Darlan, Présidente de la cour constitutionnelle de Centrafrique. Photo montage CNC.

 

Rédigé par Gisèle MOLOMA

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le mercredi 12 octobre 2022

 

Touadera, Sarandji et Danièle Darlan : le règlement de compte commence

 

Après la décision prise par la cour constitutionnelle présidée par la professeur Danièle Darlan déclarant le décret présidentiel créant le comité  chargé de rédiger la nouvelle constitution ainsi que ceux confirmant les membres dudit comité illégaux et  anticonstitutionnels, suivi, quelques jours plus tard, de l’allocution prononcée à l’ouverture de la deuxième session de l’Assemblée nationale  par l’honorable Simplice Mathieu Sarandji dans laquelle il avait  publiquement fait voler en éclat la majorité présidentielle en désavouant  sans ambiguïté  son ami Faustin Archange Touadera sur la question de la nouvelle constitution voulue par ce dernier, certains proches du chef de l’État appellent ouvertement  à la dissolution  de la cour constitutionnelle ainsi qu’à la destitution du perchoir de l’honorable Simplice Mathieu Sarandji.

Or, pour la cour constitutionnelle, les juges désignés sont  inamovibles  durant leur mandat de sept ans non renouvelables. Dans le cas présent, c’est l’année prochaine que leur mandat prendra fin. [ Touadera, Sarandji et Danièle Darlan : le règlement de compte commence].

Cependant, pour la destitution de l’honorable Simplice Mathieu Sarandji du perchoir, il est difficile pour le chef de l’État de prendre une telle décision, surtout quand il s’agit du moteur du régime.

Ainsi,  pour le Président de la République, il est plus qu’important de commencer à les éjecter de la fonction publique avant de les écarter de la sphère politique.

Ainsi, ce mardi 11 octobre, sur les ondes de la radio nationale, le ministre de la Fonction publique a pris des arrêtés portant admission de certains enseignants de l’université, dont Simplice Mathieu Sarandji et Danièle Darlan  à la retraite.

Certes c’est une bonne décision si on est dans un pays normal. Or, ici en République centrafricaine, la retraite c’est la mort.

À lire aussi : Tension de trésorerie, la fin d’année s’annonce difficile pour les fonctionnaires centrafricains

De gauche à droite, le Président de l'assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji et Président de la République Faustin Archange Touadera
De gauche à droite, le Président de l’assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji et Président de la République Faustin Archange Touadera. Photo montage CNC

 

Le jeu de Touadera vu sous l’angle politique

 

Sous l’angle politique, le chef de l’État voudrait définitivement écarter madame Danièle Darlan de la cour constitutionnelle, puisque c’est la seule femme professeure de droit ayant acquis plus de 10 ans d’expérience dans l’enseignement de droit à l’université. Un critère indispensable pour être désigné juge de la cour constitutionnelle par ses paires.

Cependant, le Président de la République voulait envoyer un avertissement à son ami Simplice Mathieu Sarandji que s’il continue de lui faire la tête, son avenir politique sera définitivement enterré. [ Touadera, Sarandji et Danièle Darlan : le règlement de compte commence ].

Dans ce pays, si tu veux avoir des pains quotidiens, le mieux c’est de fermer la gueule. Sinon, ton sort est réglé.

À lire aussi : Touadera, Wagner et ses opposants

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher