Sommée de quitter le territoire français, la nièce du Président Touadera, également épouse de l’honorable Évariste Ngamana, est nommée Conseiller consulaire

Publié le 5 mai 2022 , 8:12
Mis à jour le: 5 mai 2022 6:13

 

Rédigé par Prisca VICKOS

Publié par Corbeaunews Centrafrique (CNC), le vendredi 6 mai 2022

 

Bangui (CNC) – Vie privée, vie publique: en République centrafricaine, les autorités abolissent la frontière ». C’est un véritable « Népotisme républicain », selon un leader de l’opposition centrafricaine. L’épouse du premier vice-président de l’Assemblée nationale, madame GAMANA Laure Edith Martin, née MANDAZOU FOLONDOCO, qui est également la nièce du chef de l’État Faustin Archange Touadera, vient d’être nommée Conseiller consulaire et social auprès de la Mission diplomatique de la République centrafricaine auprès du Royaume de Belgique, avec résidence à Bruxelles. Or, la dame, en séjour irrégulier en France, a été sommée de quitter le territoire français quelques jours plutôt par les autorités françaises. Quelle stratégie, quel népotisme au sommet de l’État  ? Et ce n’est pas la première fois.

Évariste Ngamana, premier vice-Président de l'assemblée nationale. Photo Radio Ndékèluka
Évariste Ngamana, premier vice-Président de l’assemblée nationale. Photo Radio Ndékèluka

 

Si ce n’est pas la première fois que des conjoints, des fils, des filles deviennent des collaborateurs de personnalités politiques en Centrafrique », sous le régime de Touadera, cela devient par contre une règle. Les choix de nomination à un poste ministériels ou diplomatique se fait qu’au nom de la seule appartenance familiale ». Comme disait l’ancien ministre Mohamed Moussa Daffhane, c’est le sexe qui intéresse en premier les autorités du pays.

Dans le cas de madame GAMANA Laure Edith Martin, née MANDAZOU FOLONDOCO, le chef de l’État pense avoir la meilleure stratégie pour  la maintenir en Europe, et faire un doigt d’honneur à la France. Or, selon certains diplomates, elle a l’obligation de rentrer au pays, obtenir un nouveau visa avant de revenir en Europe. C’est à ce nouveau que cela pourrait se coincer.

D’ailleurs, Touadera n’est pas à sa première manœuvre. Il l’a fait déjà pour son frère Flavien Mbata, ancien ministre de la Justice. Celui-ci avait été autorisé en France pour des raisons médicales, mais l’homme n’a pas voulu rentrer au pays après sa guérison. Sans titres de séjour légal, il avait été sommé par les autorités françaises de quitter le territoire français. Mais le Président Faustin Archange Touadera, dans sa manœuvre, l’a nommé en février dernier ambassadeur en France, mais sa demande d’agrément est toujours à l’étude.

Selon monsieur Justin Guéret, un sociologue centrafricain, « avec le Président Faustin Archange Touadera, le pouvoir est désormais partagé avec les membres de la tribu, du clan, de la famille. Il a fait fi de toute considération morale à ce jeu, mais cela ne plaît pas à tout le monde ».

». D’après lui, on trouve désormais un bon nombre de maîtresses des ministres, des conseillers du chef de l’État dans les cabinets ministériels.

« Le problème? C’est qu’il est plus dur de contrarier la femme,  la maîtresse  du ministre ».

Avec Touadera, les deniers « publics » sont dépensés pour donner des salaires à une personne en fonction de critères sexuels.

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher