Retour du temps de colonisation à Bria : des jeunes recrutés en masse pour des travaux forcés

Publié le 4 janvier 2022 , 7:04
Mis à jour le: 4 janvier 2022 4:43

 

 

Bangui, 5 janvier 2022 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Depuis plusieurs semaines à Bria, dans la Haute-Kotto, au centre nord de la République centrafricaine, des soldats FACA et les mercenaires de Wagner prennent de jeunes hommes par  la force pour aller travailler dans leur base. Les travaux sont entre autres le nettoyage, le remplissage des sacs avec du sable, la démolition des maisons abandonnées  et le transport des briques, le tout pour une boîte de sardines, un litre d’eau en bouteille.

maisons detruite à bria par banafio
Image d’illustration des habitations détruites dans des conflits à Bria. photo : Moïse Banafio / Copyright2020CNC.

 

Selon des témoignages recueillis, ces jeunes, devenus des esclaves des soldats FACA et des mercenaires russes, travaillent de 8 heures à 18 heures sous la contrainte des armes. Et leur nourriture : une boîte de sardines récupérée chez les commerçants et une bouteille d’un litre d’eau. D’après eux,  cette pratique  d’esclavagiste a commencé depuis 15 décembre 2021 et ça continue.

À en croire leur propos, les autorités du pays, y compris celles de la localité, même des journalistes auraient été informés de cette pratique, et ont peur de la dénoncer publiquement. C’est  la pire violation des droits de l’homme dans le monde, celle de prendre un être humain comme son esclave.

Selon nos informations, ces jeunes travaillent actuellement dans la démolition des maisons qui ont été incendiées pendant les conflits dans les quartiers Passeur, Bac et Kpéténé. Malgré que ce n’est pas leur travail de les démolir, ils ont été forcés par les soldats FACA et les mercenaires russes de le faire. Pour quelle raison ? Difficile de le savoir. Mais une chose est sûre, cette pratique esclavagiste est sans doute l’échec persistant du gouvernement à protéger le peuple centrafricain.

 

Par Moïse Banafio

Journaliste rédacteur

Tel : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher