Référendum de Touadera, des  messages de haine  se multiplient, les Leaders religieux appellent à la paix

Publié le 15 juin 2023 , 7:15
Mis à jour le: 15 juin 2023 5:44 pm

Référendum de Touadera, des  messages de haine  se multiplient, les Leaders religieux appellent à la paix

 

Circulation devant National Hôtel à Sica-Bangui. CopyrightCNC
Circulation devant National Hôtel à Sica-Bangui. CopyrightCNC

 

 

Bangui, 16 juin 2023 (CNC) – La situation en République centrafricaine demeure tendue après la convocation du corps électoral pour un référendum constitutionnel vivement contesté . Les réseaux sociaux sont devenus le terrain fertile où les appels à la violence se multiplient, provenant principalement des partisans du Président Touadera. Leur volonté de tout contrôler se manifeste sans relâche, tant sur les plateformes en ligne que dans les rues de la capitale, dans le but de semer la peur et d’imposer la volonté du chef de l’État.

 

Face à cette montée des messages de haine et des actes de violence, les leaders religieux centrafricains réagissent sans cesse, conscients de la nécessité d’apaiser les tensions et de rétablir la paix dans le pays. Pour l’Alliance des évangéliques en Centrafrique, les institutions chargées de la médiation doivent prendre leurs responsabilités et agir afin d’éviter le chaos et de ramener l’harmonie.

 

Le Révérend Clotaire Rodolphe Siribi, président du comité exécutif de l’Alliance des évangéliques en Centrafrique, exprime son indignation face à cette situation alarmante. Selon lui, le peuple centrafricain n’a pas besoin de messages de haine, mais plutôt d’avoir accès à des services essentiels tels que l’eau potable, des routes en bon état et d’autres besoins fondamentaux qui lui font défaut. Ces éléments sont indispensables pour que les citoyens puissent satisfaire leurs besoins et être fiers de leur pays.

 

Le Révérend Siribi souligne également que l’unité est le fondement même de la nation centrafricaine, comme l’indique leur devise. Dans ce contexte, il est impératif de ne pas se laisser aller à des discours de division et de haine envers nos concitoyens. Cette valeur transmise par le père fondateur de la République doit guider nos pensées et nos actions quotidiennes afin de préserver l’unité nationale.

 

La solution réside avant tout dans l’engagement des institutions de la République chargées de la médiation, du dialogue et des négociations. Elles doivent s’investir pleinement dans leur mission et travailler de manière résolue pour prévenir les violences verbales et les dérapages. Le Révérend Siribi en appelle donc à la médiature, l’invitant à jouer pleinement son rôle en favorisant la conciliation et en facilitant les compromis nécessaires.

 

Il exhorte également le gouvernement et l’opposition à s’engager dans des discussions constructives, même sur les sujets qui fâchent, afin de parvenir à un consensus et de ne pas céder à la tentation de propager des messages haineux. L’objectif est de bâtir un pays où règne le calme, la paix et où chaque individu peut vivre en harmonie.

 

En conclusion, il est essentiel que toutes les parties prenantes mettent de côté leurs différences et travaillent ensemble pour restaurer la stabilité en République centrafricaine. Seuls le dialogue, la compréhension mutuelle et la recherche de

 

compromis permettront de construire un avenir pacifique pour tous les citoyens de ce pays meurtri par les conflits.

 

Par D. Y. Ibrahim

 

 

Corbeaunews Centrafrique

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email: corbeaunewscentrafrique@gmail.com

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe WhatsApp : CNC Groupe

Rappelons que dans ce groupe, seuls les administrateurs publient des contenus. Et c’est réservé uniquement aux articles du CNC.

 

 

Aucun article à afficher