RCA : un véhicule transportant des caissettes de munitions d’armes de guerre interceptées au PK12

Publié le 27 octobre 2020 , 1:57
Mis à jour le: 27 octobre 2020 1:57
La barrière du PK12 à la sortie nord de Bangui. Photo CNC / Fortuné Bobérang.
La barrière du PK12 à la sortie nord de Bangui. Photo CNC / Fortuné Bobérang.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 27 octobre 2020, 07:47:48 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Les occupants du véhicule, une vingtaine, interpellés, sont actuellement en garde à vue à la section de recherche et d’investigation de la gendarmerie. Ils seront probablement déférés cette semaine devant le parquet général du tribunal de grande instance de Bangui, a-t-on appris des sources proches du dossier.

 

Dimanche, 25 octobre 2020, vers 10 heures, un véhicule 4×4 d’un particulier immatriculé en Centrafrique, en provenance probablement d’un quartier de la capitale, a été intercepté à la sortie nord  , à la barrière du pk12 par la brigade motorisée de la gendarmerie

À bord du véhicule, il y avait une vingtaine de personnes, pour la plupart s’exprimant en sango, la langue nationale. Selon leur première déclaration faite aux gendarmes, ils seraient venus du quartier KM5, dans le troisième arrondissement de Bangui. Les gendarmes ignoraient leur ville de destination, mais à leur arrivée à la barrière du pk12, les forces de l’ordre ont découvert que leur véhicule transportait une vingtaine des caissettes des munitions d’armes de guerre.

Paniqués, le conducteur du véhicule ainsi que certains de ses passagers ont très vite proposé en vain un pot-de-vin, une somme de 500 000 francs CFA au gendarme qui veinait  de faire cette découverte terrifiante. Sans céder à cette proposition, le gendarme, qui venait d’ailleurs de sortir de la dernière promotion de Kolongo, a très vite fait appel à ses collègues. Ainsi, le véhicule a été saisi, et les passagers interpellés et placés en garde à vue à la brigade du PK12. Transférés quelques heures plus tard à la SRI, les suspects seront déférés devant le parquet général  du tribunal de grande instance de Bangui dans les prochaines heures.

Dossier à suivre.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher