RCA : Sébastien Wénézoui, ancien coordonnateur adjoint de la milice Anti-Balaka, est-il visé par la CPI?

Publié le 16 mars 2021 , 8:22
Mis à jour le: 16 mars 2021 8:22
Wénézoui Sébastien
Wénézoui Sébastien

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 16 mars 2021 ( Corbeaunews-Centrafrique). Selon des sources proches des victimes, l’ancien ministre Sébastien Wénézoui, ex-coordonnateur adjoint  de la milice Anti-Balaka, serait visé par de nombreuses plaintes, et aussi recherché par la Cour pénale internationale.

 

Nommé ministre de l’Environnement  par l’ex-chef d’État de transition madame Catherine Samba-Panza, Monsieur Sébastien Wénézoui, coordonnateur adjoint de la milice Anti-Balaka, avait commué sa faction Anti-Balaka en partie politique, la CCR (Cohésion Centrafricaine pour la reconstruction). Depuis ce jour, il dit vouloir désormais œuvrer pour la paix dans son pays, mais la justice semble décider à rendre la justice aux victimes.

Ainsi, après l’arrestation de deux chefs miliciens Anti-Balaka : Patrice Édouard Ngaïssona et Alfred Yekatom, Monsieur Sébastien Wénézoui monte au créneau, et qualifie ces arrestations  d’incitation au soulèvement pour déstabiliser la République centrafricaine.  Il Plaide  également pour la libération de Patrice Édouard Ngaïssona, si possible, organiser son jugement dans son propre pays, la RCA.

Cependant, après la reprise lundi du procès de Patrice Édouard Ngaïssona et Alfred Yekatom ainsi que le témoignage de la première victime, celle  du quartier Boeing, les langues commencent à délier. Certains pointent du doigt la responsabilité de l’ex-coordonnateur adjoint de la milice Anti-Balaka Sébastien Wénézoui dans ces actes, car, selon ces personnes, il contrôle un vaste territoire de la capitale plus que monsieur Édouard Ngaïssona. Les quartiers Boeing jusqu’à Bégoua, en passant par Pétévo et bimbo.

»  Un maquillage qui ne peut tromper la loi.  Les magistrats sont avec nous, et ils savent ce qu’on fait. La justice doit ne faire aucune distinction entre les suspects. On ne peut interpeller ceux qui ne sont pas au pouvoir, et laisser ceux qui sont proches. La justice, c’est la justice », déclare un parent d’une victime, avant d’ajouter que « même si Wénézoui crée son propre . parti politique, même s’il entend réconcilier le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA et son prédécesseur François Bozizé, il est avant tout un présumé criminel devant la loi », affirme-t-il, avant d’ajouter que la Cour pénale internationale  à également ses yeux rivé sur l’ancien ministre Wénézoui, qui est aussi un véritable gros poisson..

Notons qu’après la transition dirigée par madame Catherine Samba-Panza ou il occupait les fonctions du ministre de l’environnement, , Monsieur Sébastien Wénézoui a été nommé ministre conseiller du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA à la présidence de la République.

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher