RCA : rumeurs d’une éventuelle attaque des rebelles sur la ville de Bangassou, la psychose gagne la population

Publié le 3 octobre 2021 , 7:37
Mis à jour le: 3 octobre 2021 7:37

 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 4 octobre 2021, 02:45:24 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Après le réaménagement du couvre-feu par le préfet de la Ouaka dans sa région suite aux incursions répétées des éléments rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) à Bambari et aux alentours, c’est le tour des habitants de Bangassou, dans la préfecture de Mbomou, au sud-Est de la RCA,  de tomber dans la psychose généralisée suite aux rumeurs les plus folles d’une éventuelle attaque des rebelles du CPC  sur leur ville.

Une patrouille des soldats FACA à Bangassou pour illustration. Crédit photo : Corbeaunews-Centrafrique.
Une patrouille des soldats FACA à Bangassou pour illustration. Crédit photo : Corbeaunews-Centrafrique.

 

Depuis une semaine, plusieurs éléments des forces armées centrafricaines (FACA) ont été positionnés au point névralgique de la ville de Bangassou. Les autorités locales, qui  n’ont pas tenté de rassurer la population locale  sur ce regain brusque de tension, font courir des rumeurs d’une éventuelle attaque des rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) sur la ville.

Ainsi, les forces de défense nationale positionnées à 7 kilomètres à l’entrée de la ville sur l’axe Alindao sont aussi en alerte renforcée depuis 48 heures.

« Nous avons des informations qui font état d’une attaque imminente de la ville de Bangassou dans les prochains jours par les rebelles. C’est pourquoi tous nos éléments de défense sont en alerte maximale le jour comme la nuit », témoigne un élément de la gendarmerie détaché à Bangassou.

Au même moment, dans la ville,  les populations ne semblent plus avoir du sommeil.

« Tout le monde se prépare à se mettre à l’abri au premier coup de fusil, témoigne un habitant. D’après lui, même tard dans la nuit, on entend les gens murmurent alors qu’auparavant, à 19 heures, la ville est calme et ne se réveille que le matin.

Rappelons qu’il y a trois semaines, les mercenaires russes de la société Wagner sont arrivés à Bangassou, mais quittent la ville quelques jours plus tard. On ignore exactement leur destination, mais une autre rumeur fait état de leur arrivée prochaine dans la ville de Rafaï et d’Obo.

 

Par Félix Ndoumba

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher