RCA : monsieur Ngrepayo, Directeur de cabinet au ministère de la jeunesse et des sports s’autoproclame prochain ministre du département

Publié le 15 avril 2021 , 9:33
Mis à jour le: 15 avril 2021 9:35

Le sulfureux Arsène Grepayo, directeur de cabinet du ministre des sports. CopyrightDR.

Le sulfureux Arsène Grepayo, directeur de cabinet du ministre des sports. CopyrightDR. 

Bangui, République centrafricaine, vendredi, 16 jeudi, 15 avril 2021, 21:10:06 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Le Directeur de cabinet au ministère de la Jeunesse et des Sports, Monsieur Arsène Simplice Ngrépayo, un faux monnayeur notoirement connu, lors d’une réunion organisée jeudi 15 avril 2021 au sein de son ministère, a déclaré à qui veut l’entendre que c’est lui le prochain ministre à la place de Regis Lionel Dounda, l’ancien ministre, limogé il y a une semaine par le chef de l’État pour des raisons de bras de fer politiques.

 

Convoqué ce jeudi 15 avril  avec le charger de mission Daniel Nzéwé à la section des recherches et d’investigation de la gendarmerie pour être entendu dans une affaire de malversation financière qui touchent son ministère, le sulfureux Arsène Simplice Ngrépayo, directeur de cabinet au ministère de la jeunesse et des sports et son collègue chargé de mission Daniel Nzéwé n’ont pas pu répondre à leur convocation à la SRI. Ils étaient tous deux injoignables toute la journée par les enquêteurs.

Cependant, monsieur Ngrepayo, selon l’une de nos équipe,  était au ministère en train d’organiser une réunion avec ses collègues pour annoncer à ces derniers qu’il serait le prochain ministre de la jeunesse et des sports.

 

Mais qui est Arsène Simplice Ngrépayo ?

confirmé à deux reprises à son poste de Directeur de cabinet dudit ministère, l’homme est le célèbre faux-monnayeur centrafricain communément appelé à Bangui « faux billet ».

Impliqué dans plusieurs affaires de fabrication des faux billets de banque, Monsieur Arsène Simplice Ngrépayo   est impliqué dans l’affaire de la distribution des faux billets de banque aux jeunes venus des villes de province lors du congrès du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) en 2017,  pourtant épinglée dans un rapport de l’Inspection générale d’État. Il est aussi un spécialiste de détournement de fonds octroyés par le ministère pour les funérailles de ses collaborateurs. En sa qualité du président de la Jeunesse du MCU, il conserve son poste contre la volonté de ses anciens ministres.

 

Mais qu’en est-il pour le chargé de mission Daniel Nzéwé ?

 

Daniel Nzéwé Aziagbia, qui fait son retour en force comme chargé de mission en matière du développement des sports et de l’éducation physique au ministère de la jeunesse et des sports, est un homme avec un passé qui parle trop négativement. Il  est très connu des Centrafricains pour être cité dans plusieurs affaires d’escroqueries, détournement des fonds, faux et usage des faux. Sorti de prison centrale de Ngaragba dans le septième arrondissement de Bangui après quelques mois d’écrou suite à une affaire du détournement de 23 millions de francs CFA des investisseurs chinois, le sulfureux Daniel Nzéwé Aziagbia a démissionné de son parti le PNCN de monsieur Cyriaque Gonda avant d’atterrir au mouvement MCU du chef de l’État. Devenu chargé de mission au ministère de la Jeunesse, il avait pour mission de faire élire les jeunes du MCU au Conseil National de la Jeunesse et de mobiliser les jeunes centrafricains en faveur du MCU à travers le sport.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher