RCA : les jeunes leaders de l’opposition démocratique conditionne leur participation aux élections locales par l’organisation du dialogue républicain

Publié le 25 janvier 2022 , 7:02
Mis à jour le: 25 janvier 2022 4:39 pm

 

Bangui, 26 janvier 2022 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Les jeunes leaders de l’opposition démocratique s’organise  pour affronter les élections communales prévues en septembre prochain Ils exigent la sécurité, le dialogue inclusif comme gage de participation de leur mouvement à ces échéances C’est la substance du point de presse qu’ils ont tenu  ce mardi 25 janvier 2022 à Bangui. .

 Ci-dessous le propos liminaire de leur point de presse :  

Conférence de presse des jeunes de l'opposition démocratique à Bangui le 25 janvier 2022
Conférence de presse des jeunes de l’opposition démocratique à Bangui le 25 janvier 2022

 

 

PROPOS LIMINAIRES POUR LA CONFERENCE DE PRESSE

                                                     

Excellence, Messieurs les Présidents des Partis Politiques de l’Opposition,

Mesdames, Messieurs, Distingués Invités,

Mesdames et  Messieurs les journalistes,

Il y a presque 10 ans, alors que la République Centrafricaine (RCA) basculait dans un chaos et la population centrafricaine était encore sous le choc et aux abois. Un  conflit sans précèdent opposait différents acteurs. Des groupes armés qui occupaient les deux tiers du pays défiaient régulièrement le pouvoir central. Le retour à l’ordre constitutionnel de 2016 projetait un espoir pour le pays. Un espoir de sécurité, de paix et de réconciliation.

Force est de constater que le régime de professeur Faustin Archange Touadera commençait déjà à vaciller dès l’investiture du 30 mars 2016. Une faillite constatée dès ses premières heures avec le non-respect des accords politiques signés avec ses soutiens et un départ précipité des forces Sangaris dans la même année. Le Peuple, épris de paix, ne voulait pas renouer avec la crise et le chaos. Alors avec cette léthargie compréhensible du Peuple, FAT pensait avoir trouvé une soumission absolue et en a profité pour plonger complètement le Pays dans son  rêve de modification de la Constitution et de dictature absolue à la soviétique !

Mal réélu en 2021, puisque l’élection de Décembre 2021 n’était qu’une parodie, déroulée principalement à Bangui avec une Agence Nationale des Elections (ANE) et une Cour Constitutionnelle acquise à sa cause. L’attaque de Bangui le 13 janvier 2021 par une coalition rebelle, en contestation de la réélection du président Faustin Archange Touadéra démontre à suffisance le jeu orchestré par ce dernier pour s’accaparer du pouvoir. C’était les six principaux groupes armés signataires de plusieurs accords politiques qui se sont regroupés en Coalition des Patriotes (CPC). L’attaque de Bangui était une démonstration de force de ces groupes armés réunis en coalition  face à un gouvernement en qui même le peuple n’avait plus de confiance.

C’est pourquoi nous appelons les deux parties de privilégier le dialogue et au détriment des violences armées afin de favoriser les conditions nécessaires d’un retour définitif de la paix dans notre pays.

Nous, la jeunesse de la PJLOD constatons ceci :

  • Une crise sécuritaire et humanitaire présente exécrable. Ceux qui en parlent sont considérés comme des Anti-Paix, traqués et leurs noms mis dans la liste des Complices de la CPC.
  • Il y a trop d’accords politiques et chaque groupe suit son accord : le Gouvernement suit l’Accord de KHARTOUM dans lequel il s’est arrangé de violer les clauses qui mécontentent les signataires et les Groupes Armés ne se reconnaissent plus dans cet Accord.
  • Le Peuple et particulièrement la population des zones occupées par les Groupes Armées sont pris en otage entre les rebelles et les Forces côtés gouvernementales (FACA et Alliés Mercenaires WAGNER)
  • La diplomatie Centrafricaine à l’heure actuelle est très bancale et très médiocre.
  • Un pillage et un bradage économique au niveau des ressources minières pour payer le DON des Armes Russes !
  • La justice est à deux pédales : « Deux Poids, Deux Mesures. » L’Affaire BOUBA le prouve à suffisance !
  • Il y’a des arrestations et des exécutions extrajudiciaires.

Fort de tous ces constats qui ne sont pas exhaustifs, le PJLOD a pris en main de dénoncer toutes ces dérives dictatoriales à la Russe que le régime de TOUADERA s’accorde !

C’est pourquoi, Excellence, Mesdames et Messieurs les Présidents des Partis Politiques de l’Opposition, Mesdames et Messieurs les Journalistes, le PJLOD vous invite en ce jour à constater avec lui cette nouvelle dictature et tyrannie qui se camoufle sous le nom le Signe du FAISEUR DE PAIX grâce aux Alliés Mercenaires Wagner !

 

Je vous remercie.

 

 

Aucun article à afficher